Source d'électricité la moins chère au monde, l'industrie solaire semble avoir un avenir des plus brillants, mais certains nuages persistent. Des experts s'inquiètent des dommages à l'environnement causés par la production de panneaux solaires, même si, selon eux, le soleil reste l'énergie la moins polluante.

Selon un rapport de l’Université Simon Fraser, dans la région de Vancouver, le Canada aurait un rôle pivot à jouer pour s’assurer que l’énergie solaire demeure verte.

« Le Canada abrite 14 des 19 métaux et minerais nécessaires à la fabrication de panneaux solaires », explique le coauteur du document, Dan Woynillowicz. Il ajoute que la Colombie-Britannique compte le plus grand nombre de projets d’exploitation de ces ressources en cours et à venir.

L'énergie du futur

M. Woynillowicz estime que la production d’énergie solaire doublera au cours des cinq prochaines années et que l’industrie minière devra grandir pour répondre à la demande. Il précise qu'il faudrait ainsi limiter les émissions de carburant, l’utilisation de produits chimiques et les dommages causés aux cours d’eau lors de l’exploitation des ressources.

En dépit des inquiétudes soulevées, M. Woynillowicz se dit optimiste quant à l’avenir des communautés minières canadiennes et particulièrement celles de la Colombie-Britannique. Il estime que celles-ci seront revitalisées par la demande grandissante de métaux nécessaires à la fabrication de panneaux solaires.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine