Retour

Le débris d'avion trouvé à l'île de la Réunion est arrivé à Toulouse

Le fragment d'aile d'avion retrouvé à l'île de la Réunion mercredi est arrivé au laboratoire français où il doit être analysé. Il a été envoyé au ministère de la Défense, à Toulouse, qui devra déterminer s'il appartient au vol MH370.

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a disparu en mars 2014, avec 239 personnes à son bord.

Selon des experts de l'aviation, dont un de Boeing, le morceau retrouvé est une pièce de l'aile appelée « flaperon », une sorte de volet.

Le vice-ministre malaisien des Transports, Abdul Aziz, a assuré il y a deux jours qu'« il est pratiquement certain que ce flaperon provient d'un Boeing 777 ».

Le morceau de deux mètres de long était sous protection policière avant de quitter l'île de la Réunion.

Les autorités espèrent qu'il révèlera sous l'œil d'un expert plus d'informations sur le chemin qu'il a parcouru dans l'océan Indien, mais aussi sur la façon dont le vol MH370 a mystérieusement disparu il y a plus d'un an.

Le métal pourrait par exemple démontrer ce qui a causé le bris du flaperon ou démontrer qu'il y a eu explosion. Mais même si la preuve est faite que ce morceau appartient au fameux vol de la Malaysia Airlines, il n'est pas garanti que les autorités pourront trouver d'autres débris lui appartenant.

Une vaste opération de recherche lancée au moment de la disparition de l'avion s'est déjà terminée sans résultat.

Plus d'articles

Commentaires