Retour

Le dernier médecin de campagne de L’Isle-aux-Coudres

Le docteur Marcel Éthier fermera son cabinet à L'Isle-aux-Coudres dans deux semaines. Le seul médecin de l'île part à la retraite et personne n'a été trouvé jusqu'à présent pour le remplacer.

Un texte de Claude Brunet

Depuis 20 ans, Marcel Éthier soigne les habitants de l’île. Une fois par semaine, il visite certains de ses patients à domicile, comme Éloi Perron, 95 ans. Ce dernier a longtemps navigué sur des goélettes. Maintenant, il se contente de regarder par la fenêtre les marées qui montent et descendent.

M. Perron compare le docteur Éthier à un capitaine de navire et les habitants de l’île, à l’équipage. Il n’est pas question, dit-il, de larguer les amarres sans capitaine à bord. Il est donc impensable de laisser L’Isle-aux-Coudres sans médecin.

Ce sera pourtant le cas dans deux semaines. À 71 ans, le docteur Éthier va partir à la retraite et quitter l’île. Pour l’instant, aucun médecin ne viendra prendre sa place. Les habitants devront monter à bord du traversier et se rendre à Baie-Saint-Paul pour une consultation médicale.

Marcel Éthier se consacre totalement à ses 900 patients depuis 20 ans. Son cabinet est au rez-de-chaussée de sa maison, chemin du Bout-d’en-Bas. Ses clients ont son numéro de cellulaire et peuvent le joindre sept jours sur sept même quand il s’éloigne de L’Isle-aux-Coudres.

Gaétan Dallaire, responsable du groupe de médecine de famille (GMF) Charlevoix-Ouest – auquel le Dr Éthier est rattaché –, estime que cette façon de faire appartient au passé.

Le docteur Éthier convient que c’est exigeant, mais tellement valorisant. Il a le sentiment d’être vraiment utile. « C’est plus intime à l’île parce qu’on connaît les gens », dit-il.

Le GMF Charlevoix-Ouest ne pourra pas le remplacer parce que la région connaît actuellement une pénurie de médecins. Les jeunes qui reviennent des régions, où ils doivent exercer en début de carrière, préfèrent se rapprocher de Québec.

Espoir à l’horizon?

Un jeune médecin natif de L’Isle-aux-Coudres pourrait cependant prendre le relais. Jean-François Bouchard est actuellement médecin de famille à Havre-Saint-Pierre. Il jongle avec l’idée de revenir s’installer à l’île dans un an, lorsqu’il aura complété ses engagements sur la Basse-Côte-Nord. Mais il pose ses conditions : hors de question pour lui de reprendre la clientèle du docteur Éthier seul. Il juge que le travail doit être fait par deux médecins, soutenus par une équipe, pour assurer la garde sept jours sur sept.

D’ici là, les insulaires devront aller sur le continent pour se faire soigner.

Quant aux malades à domicile, le docteur Marcel Éthier va continuer de les visiter encore pendant six mois, une fois par semaine, même s’il ne sera plus résidant de L’Isle-aux-Coudres. Après, c’est l’inconnu.

Plus d'articles

Commentaires