Retour

Le dramaturge Wajdi Mouawad à la tête d’un grand théâtre parisien

Wajdi Mouawad a été nommé mercredi directeur du Théâtre national de la Colline à Paris, l'un des six théâtres nationaux français.

Le président français François Hollande a confirmé ce choix, sur la recommandation de la ministre de la Culture, Audrey Azoulay.

« Il fait le pari de réunir créateurs, auteurs et penseurs qui voudront révéler, notamment aux adolescents, la nature politique de l'écriture et la place fondamentale qu'elle peut avoir dans la vie publique », a également précisé le ministère de la Culture dans un communiqué.

Le dramaturge libano-canadien de 47 ans succède ainsi à Stéphane Braunschweig, qui a été nommé en décembre au Théâtre de l'Odéon, à la suite du décès de son directeur Luc Bondy.

En choisissant Wajdi Mouawad, le Théâtre national de la Colline comptera sur un dramaturge connu à l'international dont les œuvres sont fortement marquées par l'exil et par la descendance familiale.

Wajdi Mouawad, qui a passé son enfance et son adolescence en France, s'est établi au Québec avec sa famille en 1983.

De 2000 à 2004, il a dirigé le Théâtre de Quat'sous à Montréal, et de 2007 à 2012, il a été le directeur artistique du Théâtre français du Centre national des Arts d'Ottawa.

En 2009, au Festival international de théâtre d'Avignon, Wajdi Mouawad s'est fait remarquer avec sa pièce de 11 heures, Sang des promesses (Littoral, Incendies, Forêts, Ciels). Le cinéaste Denis Villeneuve a ensuite porté à l'écran Incendies.

En plus d'écrire et de mettre en scène ses pièces, Wajdi Mouawad monte aussi sur les planches comme dans Seuls, une pièce intime.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine