Retour

Le fabricant de guitares Gibson se met à l’abri de ses créanciers

Le célèbre fabricant de guitares Gibson se met sous la protection de la loi sur la faillite.

Un plan de réorganisation prénégocié déposé mardi permettra à Gibson de poursuivre ses activités grâce à 135 millions de dollars américains provenant de ses bailleurs de fonds.

Le Nashville Post affirmait en février que le groupe devait payer 375 millions de dollars américains début août en raison de l'arrivée à échéance d'obligations.

Gibson est l’une des marques de guitares les plus connues sur la planète. L’entreprise vend d’ailleurs plus de 170 000 guitares par année dans plus de 80 pays. Elle vendrait également plus de 40 % des guitares électriques achetées dans le monde, à un coût de plus de 2000 $, selon le dernier bilan déposé par l’entreprise.

Gibson a déjà commencé son processus de restructuration, en vendant quelques marques non essentielles qui ont contribué à accumuler son importante dette, et en amorçant le processus de liquidation de sa division innovation, qui vend des écouteurs, haut-parleurs, accessoires et autres appareils électroniques.

Les guitares Gibson ont été utilisées par des générations de guitaristes, et par plus d’une légende de la musique, dont B.B. King, Elvis Presley, John Lennon, Keith Richards des Rolling Stones et Jimmy Page de Led Zeppelin.

Gibson, dont un des plus célèbres modèles est la guitare Les Paul, a été fondé en 1894 et est aujourd'hui établi à Nashville, l'un des hauts lieux de la musique aux États-Unis.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine