Retour

Le FBI tenait un registre des appels de l'avocat de Trump

Le FBI avait déjà en sa possession une liste des appels téléphoniques de Michael Cohen, l'avocat personnel du président américain Donald Trump, avant de perquisitionner son bureau, sa chambre d'hôtel et son domicile le mois dernier, a révélé la chaîne NBC, jeudi.

Le réseau américain a apporté cette précision après avoir d'abord affirmé que M. Cohen avait été mis sous écoute par la police fédérale américaine.

Les perquisitions d'avril ont notamment été menées dans le cadre de l'enquête sur le versement, pendant la campagne présidentielle de 2016, de 130 000 $ US à l'actrice et productrice porno Stormy Daniels, qui dit avoir eu une liaison avec Donald Trump en 2006.

L'enquête new-yorkaise s'inscrit dans le cadre plus large des investigations dirigées par le procureur spécial Robert Mueller sur une ingérence russe présumée dans la campagne de 2016. Robert Mueller s'intéresse à toute information pertinente que les enquêteurs fédéraux à New York pourraient recueillir.

Il n'est pas clair quelles informations incriminantes M. Cohen pourrait donner aux procureurs sur M. Trump, s'il choisissait de coopérer. Il a représenté Donald Trump et son organisation pendant près de deux décennies, avant que l'homme d'affaires ne devienne président.

Le nouvel avocat du président américain, Rudolph Giuliani, a déclaré à Fox News mercredi soir que Donald Trump avait remboursé à Michael Cohen les 130 000 $ US qu'il a utilisés pour empêcher Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, de rendre publiques des allégations au sujet de sa liaison présumée avec M. Trump.

Plus d'articles