Retour

Le feu à Fort McMurray se propage ; la municipalité d'Anzac évacuée

EN DIRECT - Les rues d'Anzac sont désormais désertes. Les policiers - qui ont frappé à chacune des portes de la municipalité située à 45 km au sud de Fort McMurray pour ordonner aux résidents d'évacuer - sont les derniers à avoir quitté la ville, à son tour menacée par les flammes.

Outre les 714 citoyens d'Anzac, les autorités ont dû déplacer un centre de réfugiés qui accueillait des sinistrés de Fort McMurray, ainsi que le centre des opérations d'urgence des pompiers et des policiers. Tous ont trouvé refuge à Lac Labiche, à quelque 245 km au sud d'Anzac.

Des autobus ont quitté Anzac pendant que des résidents fuyaient à bord de leur propre véhicule.

Un sinistré qui fuyait Beacon Hill pour trouver refuge à Anzac, mercredi, a indiqué que les flammes étaient très près de l'autoroute et que des arbres tombaient de chaque côté de la route. « C'était comme dans un film! » Il a maintenant quitté Anzac et continue sa fuite vers le sud.

Plusieurs sinistrés l'ayant imité sur la route du sud, fuyant les flammes, ont manqué d'essence et sont maintenant coincés le long de l'autoroute. « J'attends qu'un camion de Lac Labiche arrive », avance un sinistré coincé sur le bord de l'autoroute. « Ils ont dit qu'ils apporteraient de l'essence à ceux qui sont en panne comme moi. »

Le district municipal de Wood Buffalo a ordonné l'évacuation d'Anzac un peu avant 22 h mercredi. La localité de Gregoire Lake Estates et la Première Nation Fort McMurray sont également sous un ordre d'évacuation obligatoire.

Gregoire Lake Estates en compte 79 et la Première Nation Fort McMurray, 700.

Suivez nos reporters en direct sur le terrain

Le feu gagne en intensité à Fort McMurray

Les flammes sont de plus en plus voraces à Fort McMurray. Le feu, qui a déjà détruit des quartiers entiers, continue de tout anéantir sur son passage, laissant derrière lui un paysage de désolation. Le feu s'étendait sur plus de 100kilomètres carrés. Les services d'urgence albertains ont indiqué que l'incendie épargne encore le centre-ville grâce aux efforts des pompiers.

Dans le sud de Fort McMurray, les flammes ont atteint l'hôtel Nova, situé près de l'aéroport. Ce dernier était resté ouvert pour les départs jusqu'en matinée mercredi, mais il est désormais fermé.

L'Alberta a décrété l'état d'urgence provincial mercredi pour faire face à la plus importante évacuation liée à un feu de forêt de toute l'histoire de la province. Les températures chaudes et les vents ont créé des conditions difficiles.

Le feu a détruit 1600 maisons dans la ville de Fort McMurray et forcé l'évacuation de 80 000 résidents.

Des 80 000 évacués, environ 10 000 évacués ont pris la route du nord et sont hébergés dans les camps pétroliers. Près de 70 000 évacués se sont dirigés vers le sud en direction de communautés loin du brasier, dont Edmonton.

L'autoroute 63, au sud de la ville des sables bitumineux, a été fermée mercredi en fin de journée à la hauteur de l'autoroute 69 en raison du feu. L'autoroute 63 était jonchée de voitures immobilisées, plusieurs parce qu'elles n'avaient plus de carburant. Des policiers de la GRC circulaient le long de la route pour aider les automobilistes en panne.

En date de 19 h 15 heure locale mercredi, les quartiers suivants étaient épargnés par les flammes : Thickwood, Birchwood, Timberlea, Eagle Ridge, Prairie Creek et le centre-ville.

À 17 h 30, le district régional de Wood Buffalo a indiqué que le feu, qui a traversé l'autoroute 63, n'avait pas encore atteint le secteur de Prairie Creek. Il se dirigeait vers l'aéroport et le quartier Saprae Creek.

Un total de 15 infrastructures ont été la proie des flammes sur Walnut Crescent, dans le quartier Timberlea. Les autorités n'ont toutefois pas précisé de quelles infrastructures il s'agit.

Des avions-citernes dans les quartiers Timberlea et Thickwood ont tenté de contenir le feu.

 Le gouvernement de l'Alberta a approuvé un fonds d'urgence de deux millions de dollars destiné à la Croix-Rouge.

Aucun blessé grave

Jusqu'à maintenant, aucun blessé grave n'est à déplorer à cause du feu. Personne ne manque à l'appel non plus.

Un pipeline appartenant à Enbridge était en voie d'être fermé mercredi. Shell Canada a interrompu ses activités à 70 km au nord de Fort McMurray.

De son côté, le géant pétrolier Suncor a indiqué que son usine, située à 25 km au nord de Fort McMurray, était en sécurité. L'entreprise a aussi fait savoir qu'elle ralentit la production dans ses installations régionales, y compris le site de Syncrude, afin de permettre à ses employés et à leur famille de se rendre en lieu sûr.

Suncor a aussi délocalisé des employés afin d'accueillir des réfugiés dans ses camps de travailleurs.

La pétrolière ConocoPhillips, quant à elle, a annulé tous les déplacements en direction de son site Surmont.

Le ministre de la Défense canadienne et l'Alberta ont signé une entente pour des renforts. Ottawa offrira du transport aérien pour les pompiers, ainsi que de l'aide logistique. Une équipe de déploiement mobile de la base de Trenton en Ontario s'est envolée pour Edmonton et se rendra à Fort McMurray ensuite.

Les autorités ont souligné que le manque de carburant est devenu un enjeu dans la capitale des sables bitumineux. De l'eau et de la nourriture supplémentaires y sont également nécessaires.

Des hôtels de la région accueillent des évacués sans frais et leur fournissent à manger. Depuis 11 h, un avis de faire bouillir l'eau a été diffusé pour toute la région de Fort McMurray incluant les camps de travailleurs où se trouvent présentement des milliers d'évacués.

La Croix-Rouge canadienne fait appel à la générosité des Canadiens pour donner de l'argent dans un fonds mis en place pour aider les individus évacués ou qui ont perdu leurs possessions dans le feu. Des explications sont offertes sur le site web de l'organisme.

Feu de forêt à Fort McMurray

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine