L'utilisation du français est en baisse à travers le pays, et l'île de Montréal ne fait pas exception. Depuis 2011, la proportion de personnes parlant uniquement le français a diminué de 1,2 %.

Un texte de Mélanie Meloche-Holubowski

Le nombre de personnes parlant uniquement le français à la maison est passé de 738 135 à 729 020, tandis que le nombre de personnes ne parlant que la langue de Shakespeare est passé de 279 280 à 284 055, une hausse de 1,7 %, selon le Recensement de 2016.

Par contre, on recense 1 275 265 personnes qui parlent le français régulièrement, comparativement à 1 230 260 personnes en 2011, une augmentation de 3,65 %.

« On remarque au Québec que les gens avec une langue maternelle tierce ont un penchant pour le français comme autre langue parlée à la maison », explique Jean-François Lepage, sociologue du Centre de la statistique ethnoculturelle, langue et immigration.

À Montréal, l’arabe est la principale langue maternelle immigrante (18%), suivi de l’espagnol (12,9%), de l’italien (10,9%), des langues créoles (6,5%) et du mandarin (4,2%).

En 2016, 49,8 % des gens sur l’île de Montréal ont déclaré le français comme langue maternelle, comparativement à 50,2 % en 2011. La proportion de Montréalais qui ont l’anglais comme langue maternelle est passée de 19,1 % à 19,3 %.

Le nombre de personnes avec une langue immigrante comme langue maternelle est passé de 655 010 à 692 685, soit une hausse de 5,75 %.

On compte également 680 personnes avec une langue autochtone sur l’île de Montréal en 2016.

Par ailleurs, le recul du français se remarque également dans la grande région de Montréal, où la proportion de personnes avec le français comme langue maternelle est de 65,4 %, comparativement à 66,7 % en 2011. La proportion de gens avec l’anglais comme langue maternelle est demeurée relativement stable (13,3 % en 2016, comparativement à 13,7 % en 2011), tandis que la proportion de personnes avec une langue tierce comme langue maternelle est passée de 23,4 % à 24,8 %.

Dans la région de Montréal, le nombre de personnes qui parlent l’anglais a augmenté de 1 058 145 à 1 164 605 en 2016 (+10 %) et le nombre de personnes parlant le français est passé de 3 053 020 à 3 168 470 (+3 %).

Plus d'articles

Commentaires