Les membres du Front national (FN) sont réunis deux jours pour un séminaire au cours duquel ils débattront d'alliances, de la sortie de l'euro et d'un changement de nom du parti d'extrême droite français.

Il est peu probable que des changements officiels seront adoptés à la suite de ces rencontres à huis clos puisque le congrès du parti est prévu pour février ou mars 2018.

Les membres réunis à Nanterre, près de Paris, devront d’abord faire le bilan des défaites du FN aux élections présidentielles et législatives. La chef du parti, Marine Le Pen, avait d’ailleurs déclaré vouloir trouver un moyen de rallier les millions d’électeurs ayant voté pour elle au second tour.

La constitution d’alliances, notamment avec Debout la France comme ce fut le cas lors du second tour de la présidentielle, seront à l’ordre du jour.

Le FN songe aussi à changer de nom afin de tourner définitivement la page de l'époque de Jean-Marie Le Pen, le père fondateur de la formation politique.

La question de la sortie de l’euro, qui divise parmi les membres, sera débattue et le vice-président du parti, Florian Philippot, a même menacé de quitter le FN s’il faisait marche arrière sur sa position anti-euro.

En 2015, le parti avait également procédé à un exercice d'introspection qui avait finalement abouti au statu quo.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine