Retour

Le gaspillage de nourriture préoccupe les Québécois

Les Québécois sous-estiment grandement le gaspillage d'aliments qu'ils font à la maison. C'est ce que révèle un sondage web mené auprès de 1000 personnes par le marchand IGA et l'organisme à but non lucratif Jour de la Terre Québec.

Près du tiers des individus sondés croient que le gaspillage a lieu le plus fréquemment dans les restaurants. Or, en réalité le gaspillage se fait le plus souvent au sein des ménages québécois. Le Jour de la Terre Québec estime que près de 47 % des aliments jetés le sont à la maison.

Même si les personnes interrogées se méprennent sur la quantité d'aliments dont elles se débarrassent, 82 % d'entre elles se disent préoccupées par le gaspillage alimentaire.

Plus de la moitié des répondants estime que la réduction du gaspillage est le deuxième geste en importance à poser pour l'environnement, après le recyclage.

Le sondage a été mené dans le cadre d'une campagne contre le gaspillage alimentaire à laquelle participent des chefs cuisiniers et des spécialistes qui donnent des trucs pour éviter de jeter inutilement des aliments à la maison.

Déconstruire les habitudes

Pour Éric Ménard, qui participe à la campagne à titre d'expert en gaspillage, une des meilleures façons d'éviter de jeter de la nourriture est de revoir notre manière de planifier les repas.

Il suggère entre autres d'abandonner l'habitude de consulter les sites ou les livres de recettes pour déterminer ce qui se retrouvera dans notre assiette en s'inspirant plutôt de ce qui se trouve déjà à notre portée, dans le réfrigérateur ou dans nos armoires.

Éric Ménard rappelle également que de revoir nos habitudes peut être payant : « On se dit que chacun, individuellement, ça n'a pas une très grande valeur économique, une pomme, une banane, une carotte, ça coûte juste quelques sous, mais c'est au bout de l'année que ça finit par coûter plusieurs dollars, même des centaines de dollars en produits qu'on jette ».

L'argent est d'ailleurs une question qui préoccupe beaucoup les Québécois lorsqu'il est question d'alimentation puisqu'une forte proportion d'individus sondés, soit 84 % d'entre eux, estime que jeter de la nourriture équivaut à jeter de l'argent par la fenêtre.

L'expert indique également qu'il faut prendre le temps de cuisiner pour maximiser l'utilisation des aliments qui se retrouvent à notre disposition. « Cuisiner à la maison ça prend plus de temps sauf que c'est démontré que c'est souvent comme ça qu'on mange le plus sainement », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires