Retour

Le gouvernement de la Saskatchewan a accueilli à l’Assemblée législative un homme recherché pour fraude

L'équipe d'enquête de CBC a appris que Mike (Chuan) Niu, un homme qui a déjà été recherché par le gouvernement chinois pour fraude, a été accueilli par le gouvernement de la Saskatchewan à l'Assemblée législative au début de l'année 2017.

Un texte d’Amélia MachHour

Un courriel interne du gouvernement démontre que, au début de l’année 2017, des politiciens et hauts fonctionnaires ont accueilli Mike Niu, qui a fait des investissements sur les terrains de la Régie de la plaque tournante de transport mondial.

Le courriel a été envoyé le 8 février, entre autres, à l’ancien ministre de l’Économie, Jeremy Harrison, à l’ancienne sous-ministre du premier ministre, Alanna Koch, et à Laurie Pushor, qui occupe toujours le poste de sous-ministre de l’Économie.

Dans le courriel, le président-directeur général de la Régie de la plaque tournante de transport mondial, Bryan Richards, remercie « ceux qui ont participé à la présentation de Mike Niu et des officiels de l’entreprise Brightenview la semaine dernière à l’Assemblée législative ».

Ce courriel fait partie d’une série de courriels qui ont été obtenus grâce au recours à la Loi sur l’accès à l’information. Ceux-ci démontrent, selon l'enquête de CBC, l'enthousiasme du gouvernement de la Saskatchewan quant aux plans de Brightenview et leur volonté de parfaire les politiques gouvernementales à la demande de Mike Niu.

Mike Niu, est l’un des deux fondateurs de l’entreprise Brightenview, qui a vu le jour en 2012. En 2016, le nom et la photo de Mike Niu figuraient sur une liste de personnes recherchées sur le site web d'Interpol.

Avant d'être l'un de ceux qui ont fondé Brightenview, Mike Niu a créé le groupe Canmax, établi à Toronto. Pendant plusieurs années, l’entreprise avait pour but de faciliter l’immigration de Chinois en Saskatchewan.

Brightenview a admis que Mike Niu a fait partie de l'entreprise dans le passé. L’entreprise a aussi précisé que l’homme d’affaires chinois n'avait plus aucun lien avec celle-ci.

Pourtant, au printemps dernier, plusieurs employés d’une filiale de Brightenview à Vancouver ont affirmé à CBC que Mike Niu en est l’actuel patron.

Période de questions

La chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique (NDP) de la Saskatchewan, Nicole Sarauer, a demandé au premier ministre Brad Wall, mercredi à l’Assemblée législative, si son gouvernement aurait pu éviter le « scandale entourant la Régie de la plaque tournante du transport mondial. »

Nicole Sarauer a également souligné le fait que la candidate à la chefferie du Parti saskatchewanais, Alanna Koch, avait affirmé « que ceci [le scandale] ne serait pas arrivé sous mon gouvernement. » Alanna Koch était sous-ministre du premier ministre lorsque Mike Niu a été invité à l'Assemblée législative.

Brad Wall admet que son gouvernement a commis des erreurs, mais il ne le qualifie pas de « scandale ». Les erreurs, ajoute-t-il, comprennent, notamment, le manque de communication entre les ministères et l'augmentation soudaine du prix dans une série de transactions foncières.

Plus d'articles

Commentaires