Retour

Le gouvernement ontarien proroge l'Assemblée pour un discours du Trône lundi

Le gouvernement de l'Ontario a prorogé la session législative jeudi sans préavis et la première ministre, Kathleen Wynne, a annoncé que le discours du Trône serait prononcé lundi à Queen's Park par la lieutenante-gouverneure, Elizabeth Dowdeswell.

Le gouvernement libéral présentera un discours qui doit établir ses priorités pour, dit-il, le reste de la session législative qui doit durer encore un peu plus de six semaines.

Il faudra s'attendre à y retrouver les grands engagements que les libéraux présenteront aux Ontariens lors de la campagne électorale provinciale, qui débutera en mai.

Dans une déclaration écrite, Kathleen Wynne met particulièrement l'accent sur les investissements en santé.

En partant du constat que « les gens luttent pour prendre soin d'eux-mêmes et de leurs proches », elle affirme que « notre gouvernement investira dans la santé mentale, les soins de santé, les soins à domicile et les services de garde, et investira dans des domaines qui rendent la vie plus abordable ».

La présentation du discours du Trône lundi permettra à la première ministre et à son équipe de se retrouver sous les projecteurs tout juste avant le dépôt du budget, prévu le 28 mars, et le début de la campagne.

Elle vole aussi la vedette au nouveau chef des progressistes-conservateurs, Doug Ford, qui doit rencontrer son caucus pour la première fois lundi également.

Doug Ford affirme d'ailleurs qu'en prorogant l'Assemblée législative, « Kathleen Wynne et les libéraux veulent vous faire croire que c'est un nouveau départ pour leur gouvernement, mais les Ontariens sont plus malins ».

Depuis le début de la semaine, Kathleen Wynne tente de montrer les différences entre elle et son principal adversaire conservateur. Le discours du Trône sera donc pour elle l'occasion de le faire et de répondre à ses critiques.

La première ministre ajoute que tous les projets de loi du gouvernement qui étaient devant l'Assemblée législative à ce jour et qui sont morts au feuilleton seront présentés de nouveau.

La chef du Nouveau Parti démocratique, Andrea Horwath qualifie la prorogation de l'Assemblée législative de « coup » et affirme que ce « n'est rien de plus que la tentative désespérée de repartir à zéro pour un gouvernement libéral fatigué et qui a largement dépassé sa date de péremption ».

Mais les Ontariens ne sont pas dupes, selon elle. « Le fait est que tout ce que [Kathleen Wynne] voulait vraiment faire, elle aurait déjà pu le faire », affirme Andrea Horwath.

Plus d'articles