Le caribou des bois, que l'on trouve en Gaspésie, est-il voué à disparaître? Un chercheur de l'Université du Québec à Rimouski, Martin-Hugues St-Laurent, soutient que cette espèce de caribou était présente dans tout l'est du pays au début du XXe siècle. Depuis, la population de l'animal est en déclin.

Un texte de Julie Tremblay

« Au début des années 1900, il y avait encore du caribou qui se chassait autour de Rimouski et dans les terres au Témiscouata », affirme le biologiste Martin-Hugues St-Laurent.

Ces populations ont commencé à décliner autour des années 30 en raison notamment de la chasse, de maladies, qui n'ont pas été formellement identifiées par les chercheurs, et de l'aménagement des forêts qui s'est intensifié.

Un seul petit par année

Le caribou des bois, aussi appelé montagnard, se reproduit lentement, ce qui contribue aussi à son déclin.

« C'est une espèce qui ne produit qu'un seul jeune par année et non pas deux ou trois comme l'orignal et le cerf. Ça fait que c'est une espèce qui est moins réactive à supporter une grosse pression », affirme M. St-Laurent.

Il considère qu'il est primordial que le gouvernement revoie ses stratégies d'aménagement du territoire s'il souhaite contrer la disparition de cet animal.

M. St-Laurent ne se fait pas d'idées cependant : « ça prend un leadership gouvernemental [pour sauver le caribou] qui n'est pas nécessairement en phase avec les annonces préélectorales que le gouvernement Couillard nous avait faites, lorsqu'on disait qu'on n'allait pas perdre un emploi pour un caribou au Québec. »

D'après une entrevue réalisée par Richard Daigle à l'émission Le monde aujourd'hui.

Plus d'articles