Retour

Le groupe État islamique revendique l'attaque de New York

Le groupe armé État islamique (EI) a revendiqué jeudi, dans sa revue hebdomadaire, l'attaque au véhicule-bélier qui a fait huit morts plus tôt cette semaine à New York.

« L'attaquant est un des soldats du califat », déclare l'EI dans la publication Al Naba.

« Par la grâce d'Allah, l'opération a instillé la peur dans l'Amérique des croisés en les poussant à accroître les mesures de sécurité et à intensifier les dispositifs contre les immigrants en Amérique », peut-on lire.

L'organisation fondamentaliste sunnite ne développe toutefois pas davantage sa revendication.

Accusations en lien avec le terrorisme

Le conducteur du véhicule-bélier, un immigré ouzbek, a été inculpé mercredi pour cette attaque qu'il a dit être inspirée par le groupe islamiste et qu'il aurait préparée pendant un an.

Sayfullo Saipov a lancé sa camionnette sur des passants et des cyclistes, faisant 12 blessés en plus des huit morts.

Le procureur fédéral de Manhattan l’a inculpé de deux chefs d’accusation, soit violence et destruction de véhicules, puis soutien à une organisation terroriste étrangère.

Ces accusations pourraient mener à une condamnation à la prison à vie, a mentionné le procureur.

La peine de mort invoquée

Le président Donald Trump a d’ores et déjà demandé la peine de mort pour le jeune homme, une mesure qui n’est pas possible dans l’État de New York.

Le gouvernement fédéral pourrait utiliser une loi d’exception, mais cette démarche rare prendrait des années.

Le maire démocrate de New York Bill de Blasio a fait savoir qu’il ne « croyait pas à la peine de mort », et souhaitait simplement que Saipov « pourrisse en prison jusqu'à la fin de ses jours ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine