Retour

Le groupe métal Slayer passera par Montréal avant de tirer sa révérence

Après plus de 35 ans à appuyer à fond sur l'accélérateur, Slayer a annoncé lundi qu'il fera sa dernière tournée mondiale en 2018. Reconnu comme un des piliers du thrash metal, le groupe aura marqué ce style aux côtés des Metallica, Megadeth et Anthrax, les autres membres de ce qui a été baptisé le Big Four.

Un texte de Marc-Antoine Ménard

Lauréat de deux prix Grammy au cours de sa carrière, Slayer a fait l’annonce de cette tournée dans une vidéo YouTube partagée à la fois sur son site officiel et sur les réseaux sociaux. Le groupe a précisé qu'il sera accompagné des formations Lamb of God, Anthrax, Behemoth et Testament pour ce dernier tour de piste. Son itinéraire le mènera à notamment Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg pour atterrir à la Place Bell de Laval le 30 mai.

Si le guitariste Kerry King affirmait encore récemment envisager la parution d’un autre album, mentionnant qu’une demi-douzaine de chansons étaient presque terminées, le chanteur et bassiste Tom Araya, maintenant à la fin de la cinquantaine, semblait moins enthousiaste à l’idée de continuer à enchaîner les tournées, même s’il disait apprécier les spectacles eux-mêmes.

« Je pourrais te décrire chaque aéroport dans le monde. Laisse-moi te dire que c’est une journée triste quand tu arrives à faire ça », confiait-il à la journaliste Kim Kelly, du site Noisey, en 2015.

Fondé à Huntington Park, en Californie, à la fin de 1981, par King et Jeff Hanneman, l'autre guitariste original, Slayer a rugi sur 12 albums studio au total, dont un de reprises, en plus de deux microalbums et d’un disque en spectacle.

Après Show No Mercy (1983) et Hell Awaits (1985), le groupe a trouvé en 1986, avec l’album Reign in Blood, le son et la vitesse qui devaient le définir pour le reste de sa carrière. Avec sa réalisation frontale, sans l’écho qui caractérisait les disques de l’époque, l’album de seulement 28 minutes « transformait l’auditeur en punching bag », décrivait l’ingénieur de son Andy Wallace dans un épisode de la série Metal Evolution, en 2011.

Influencés autant par le métal de Motörhead et de Judas Priest que par le punk hardcore des Dead Kennedys, Circle Jerks et autres Minor Threat, Hanneman et King y imposaient leur vision musicale, le batteur Dave Lombardo y ajoutait ses roulements uniques et Tom Araya y trouvait sa voix, parmi les plus reconnaissables du genre, sur des titres comme « Angel of Death », « Jesus Saves », « Postmortem » et « Raining Blood ».

South of Heaven (1988) et Seasons in the Abyss (1990) allaient venir compléter le trio d’albums constituant ce qui aura été la période la plus faste de Slayer. Les années 90, avec l’ascension du grunge, puis du nu metal, devaient s’avérer plus difficiles. Elles ont aussi été marquées par le départ de Lombardo, remplacé par Paul Bostaph à la batterie.

Le 11 septembre 2001, alors que des attentats terroristes aux États-Unis changeaient le cours du monde, le groupe faisait paraître God Hates Us All, un coup de massue qui les ramenait à l’avant-plan, notamment avec la chanson « Disciple », encore interprétée en spectacle à ce jour.

La reconnaissance de l’industrie devait suivre, le groupe remportant des Grammy pour la pièce « Eyes of the Insane », en 2007, puis pour « Final Six », en 2008, tirées de l’album Christ Illusion.

L'année 2011 aura peut-être été le début de la fin : victime d’une morsure d’araignée, le guitariste Jeff Hanneman contracte une bactérie mangeuse de chair dans son bras droit, ce qui lui fera perdre la force nécessaire pour jouer des morceaux aussi rapides. Il sera remplacé par le guitariste d’Exodus Gary Holt, qui se produit maintenant encore avec Slayer.

Hanneman est mort d’une insuffisance hépatique liée à l’abus d’alcool en 2013. Cette même année, le batteur Dave Lombardo, revenu en 2002, pliait de nouveau bagage après une dispute contractuelle, pavant la voie au retour de Bostaph aux tambours.

Le dernier album de la formation actuelle de King, Araya, Holt et Bostaph, Repentless, est paru en 2015.

Plus d'articles