Retour

Le journal d'un des Pères fondateurs du Yukon retrouvé

Le journal écrit à la main d'un des Pères fondateurs du Yukon, Jack McQuesten, a été retrouvé par un résident de Dawson City. Le journal avait vraisemblablement disparu dans un incendie en 1966.

Ralph Troberg a retrouvé les écrits du capitaine McQuesten en passant en revue les boîtes de son père. Le journal se trouvait dans un fouillis d'artéfacts.

Jennifer Roberts, employée aux Archives du Yukon, raconte que M. Troberg n'avait aucune idée de l'origine de ses trouvailles.

Il ne savait pas qu'il avait entre les mains le récit d'un des pionniers qui a aidé à établir les postes de traite à l'époque de la ruée vers l'or.

Jennifer Roberts, Archives du Yukon

Le journal contient des souvenirs de la vie de Jack McQuesten, décrivant le Yukon de 1871 à 1885. Son journal avait été publié sous forme de livre en 1952 par le Yukon Order of Pioneers, mais selon l'archiviste, la découverte de la version originale est significative, car le récit est authentique.

Le parcours de Jack McQuesten

Jack McQuesten est né en 1836 au New Hampshire. Dans sa jeunesse, il a voyagé le long de la côte du Pacifique à titre de prospecteur pour le compte de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Il est arrivé au Yukon en 1871, où il a passé 25 ans à travailler dans l'industrie des mines. C'est pendant ces années qu'il a mis en place les postes de traite le long du fleuve Yukon, dont celui de Fort Reliance, situé à 10 km de ce qui allait devenir Dawson City.

Le capitaine McQuesten était connu pour sa générosité envers les voyageurs. Il leur fournissait des vêtements chauds, de la nourriture et tout ce dont ils avaient besoin à crédit, le temps qu'ils trouvent de l'or.

Il a été le premier président du Yukon Order of Pioneers et a reçu le surnom de Golden Rule McQuesten après avoir suggéré au groupe la devise suivante : « Fais aux autres ce que tu souhaites qu'ils te fassent en retour. »

Plus d'articles

Commentaires