Retour

Le juge Jean-Pierre Boyer meurt d'un cancer foudroyant

Le juge Jean-Pierre Boyer, qui oeuvrait à la Cour du Québec et qui siégeait encore la semaine dernière, est décédé mercredi d'un cancer foudroyant. Il était âgé de 70 ans.

Il avait dû écourter une audience après avoir signifié aux avocats en présence qu'il ne se sentait pas bien. M. Boyer s'était alors présenté dans un centre hospitalier.

En début de semaine, il apprenait qu'il ne lui restait que peu de temps à vivre. Les médecins lui ont annoncé qu'il était atteint d'un cancer du pancréas avec métastases.

Jean-Pierre Boyer avait été reçu avocat en 1972. Il a fait ses premières armes en cabinet privé avant d'intégrer le ministère public. Au début des années 2000, M. Boyer est devenu procureur-chef adjoint à Laval, puis il a travaillé comme juge de 2005 à ce jour.

Le juge Boyer a fait parler de lui pour les plaintes dont il a fait l'objet au cours de sa carrière. La première date de 2013. Il avait alors émis des commentaires jugés déplacés par les familles des victimes dans l'affaire Laurent Raymond, un chauffard qui avait gravement blessé trois adolescentes.

La seconde, plus récente, remonte à 2015. M. Boyer avait « réprimandé la victime » au sujet de ses critiques du système judiciaire, et « félicité le violeur » d'avoir plaidé coupable dans une affaire d'agression sexuelle. 

Jean-Pierre Boyer avait prévu prendre sa retraite dans quelques mois.

Plus d'articles

Commentaires