Retour

Le maire John Tory envisage de vendre Hydro Toronto

L'idée n'est pas nouvelle, mais, trou budgétaire oblige, le maire de Toronto remet sur la table la suggestion de privatiser partiellement le distributeur d'électricité de la ville, pour encaisser possiblement des dizaines de millions de dollars.

John Tory n'a pas précisé quel pourcentage de la société publique pourrait être vendu.

Lors d'un discours devant la chambre de commerce Toronto Region Board of Trade, mercredi, il a dit que la Ville devait trouver de nouvelles sources de financement.

Il a ajouté en entrevue à CBC, jeudi, qu'Hydro Toronto devait investir des « centaines de millions de dollars » pour moderniser ses infrastructures, de l'argent que la Ville n'a pas.

Volte-face?

Pourtant, durant la campagne électorale en 2014, John Tory avait critiqué une adversaire qui proposait de privatiser Hydro Toronto.

Jeudi, il a affirmé à CBC qu'il critiquait plutôt à l'époque le manque de plan précis de la candidate Karen Stintz. Il demande maintenant aux fonctionnaires municipaux de lui présenter un rapport à ce sujet.

Le gouvernement provincial a commencé l'an dernier à privatiser en partie le distributeur Hydro One, pour renflouer ses coffres.

Hydro Toronto paie un dividende de 60 millions de dollars annuellement à la Ville. Le maire admet que sa vente partielle priverait la Ville d'une partie de cette source de revenu, mais il ajoute que le distributeur a besoin d'argent pour moderniser ses équipements.

John Tory assure par ailleurs que le public maintiendrait le contrôle de la société, même si elle était privatisée partiellement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine