Retour

Le Marathon de Montréal tarde à rembourser tous les coureurs

Quatre mois après l'annulation du Marathon de Montréal, environ 250 participants courent toujours après leur argent.

Un texte de Jérôme Labbé

« Désagréable et irrespectueux », « décourageant et inadmissible », « un gros manque de service à la clientèle »... Les témoignages recueillis par Radio-Canada sont aussi catégoriques qu'unanimes.

Virginie Marcoux s'était inscrite à l'épreuve du demi-marathon l'été dernier, mais elle s'est désistée, voyant que la météo s'annonçait particulièrement chaude et humide ce jour-là.

L'organisation lui a offert un remboursement, qu'elle attend toujours. Et elle n'est pas la seule.

« On nous promet qu'un chèque sera envoyé demain, après-demain, mais finalement, ce n'est jamais la réalité », lâche-t-elle, exaspérée.

En tout, 5550 coureurs ont demandé un remboursement plutôt que de se prévaloir des autres options qui leur avaient été offertes : participer à un demi-marathon devancé de quelques heures ou transférer leur inscription afin de participer à une autre course du circuit Rock 'n' Roll.

Or, presque 5 % d'entre eux n'ont pas encore vu la couleur de leur argent, et ce, même si l'organisation a commencé à vendre des billets en prévente pour l'édition de 2018.

« On est très désolés, assure Caroline Lavoie, porte-parole du Marathon de Montréal. On veut vraiment remédier au problème le plus rapidement possible et puis on demeure évidemment engagé à rembourser tout le monde, sans exception. »

Mme Lavoie avance que la fermeture de RaceIt, l'ancienne plateforme de gestion des inscriptions en ligne, pourrait expliquer une partie des retards.

Elle reconnaît également que plusieurs personnes ayant acheté leur billet sur le site de rabais Groupon tardent à recevoir leur remboursement.

C'est le cas de Paige Fascio, qui étudie la nutrition à la faculté de médecine de l'Université de Montréal avec Virginie Marcoux.

« Je ne cesserai pas de leur réécrire jusqu'à l'obtention mon argent », promet-elle.

La jeune femme a déboursé 89 $ pour participer au demi-marathon. Mais certains ont payé jusqu'à 189 $ pour pouvoir participer à la course de 42 kilomètres.

Découragés

Sébastien Coulombe, qui a contacté les médias il y a déjà deux mois pour faire part de sa situation, s'étonne que le problème ne soit pas encore réglé.

« Il est très bizarre qu'une organisation de cette envergure [...] n'arrive pas à respecter cet engagement dans un délai raisonnable », estime-t-il.

Claudia Bourdeau, elle, n'arrive pas à se faire rembourser les 115 $ qu'elle a payés pour l'inscription de sa soeur au demi-marathon.

« Tu te dis que ça aiderait, avec les enfants... », soupire-t-elle.

Une multinationale de la course à pied

Le circuit Rock 'n' Roll, qui appartenait autrefois à la compagnie californienne Competitor, a été racheté en juin 2017 par son concurrent IronMan, basé en Floride. La série compte une trentaine de courses aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Europe et en Chine.

Le Marathon de Montréal était dirigé jusqu'à tout récemment par Louis Malafarina. Or, celui-ci a quitté ses fonctions à la fin de 2017.

Selon Caroline Lavoie, seule une poignée d'employés seraient présents au Québec 12 mois par année pour préparer le Marathon de Montréal – une structure insuffisante, selon Virginie Marcoux, qui correspond avec une des employées depuis plusieurs semaines.

« Elle a l'air aussi démunie que moi, ce qui est un peu aberrant, déplore-t-elle. En fait, c'est elle qui reçoit tous les commentaires négatifs. Les gens sont fâchés – commencent à être moins polis, disons-le – et puis je la comprends, elle est un petit peu à bout de ressources, alors... Je remets aussi en question l'organisation. »

Parmi ceux qui ont préféré transférer leur inscription vers une autre course, certains ont arrêté leur choix sur le 23 septembre 2018, date à laquelle Montréal tiendra son prochain marathon. Virginie Marcoux, elle, ne sera pas du rendez-vous. « Dans cette situation-là, non, j'ai pas envie de m'inscrire avec eux cette année », tranche-t-elle.

Plus d'articles