Retour

Le Mexique et le Québec concluent 5 accords de coopération

Le président mexicain, Enrique Peña Nieto, a profité de son passage en sol canadien pour s'entretenir avec le premier ministre Philippe Couillard, à Québec. La rencontre entre les deux chefs d'État s'est soldée par la signature de cinq accords de coopération économique, tous axés sur l'innovation.

M. Nieto est arrivé dimanche soir à l'aéroport international Jean-Lesage. Il s'agissait de la première fois en 25 ans qu'un dirigeant mexicain foulait le sol de la Vieille Capitale pour une visite officielle.

Alors que le président mexicain discutait avec Philippe Couillard, certains de ses ministres, en visite avec lui, se sont entretenus avec leurs homologues québécois. Les discussions ont entre autres porté sur les meilleures façons de renforcer les liens entre les deux pays.

Le Mexique et le Québec se sont entendus sur la signature de cinq accords de coopération. Les deux États se sont aussi engagés à créer un comité mixte de coopération pour mener à bien la réalisation de ces projets.

Changements climatiques

Pour le premier ministre Philippe Couillard, la visite de M. Nieto représente notamment l'occasion de mettre au point une stratégie commune en matière de lutte contre les changements climatiques.

« L'avenir de la relation entre le Québec et le Mexique s'appuie sur une vision réciproque d'une économie qui considère l'innovation, l'avènement du numérique et la transition vers une économie plus sobre en carbone comme les piliers d'un développement concurrentiel et durable », a-t-il mentionné par voie de communiqué.

En conférence de presse, Philippe Couillard et Enrique Peña Nieto ont également réitéré l'importance de renforcer leurs relations économiques. Les deux chefs d'État ont rappelé que le Mexique était le quatrième partenaire commercial du Québec. Leurs échanges économiques mutuels se sont élevés à 5,3 milliards de dollars l'année dernière.

Le président mexicain s'est d'ailleurs entretenu avec la communauté d'affaires de la région de Québec au Château Frontenac, à l'occasion d'un dîner protocolaire.

Les droits de la personne à l'ordre du jour

Enrique Peña Nieto a un horaire chargé à l'occasion de sa première visite au pays. Il s'est également entretenu, ce matin, avec le gouverneur général du Canada, David Johnston, dans sa résidence de la Citadelle.

Les deux hommes ont notamment abordé la question du respect des droits de la personne, alors que le président Peña Nieto fait l'objet de vives critiques dans ce dossier.

Une quinzaine de manifestants, des Québécois d'origine mexicaine, attendaient le président Peña Nieto au Château Frontenac afin de lui rappeler le piètre bilan du pays en matière de droits de la personne.

Les manifestants tenaient à rappeler que quelque 27 000 personnes sont portées disparues au Mexique sans qu'aucune explication soit fournie ou qu'une enquête soit nécessairement lancée.

En conférence de presse, le président mexicain a défendu son bilan en arguant que son administration avait reçu plusieurs organismes de défense de droits de la personne et qu'il « avait suivi et accepté leurs recommandations à 80 % ».

Enrique Peña Nieto est au Canada en vue de la rencontre des dirigeants nord-américains. Il rencontrera mercredi le président américain, Barack Obama, et le premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine