Retour

Le mollah Omar, chef taliban, est mort, selon les services secrets afghans

Le chef des talibans afghans, le mollah Omar, est mort depuis plus de deux ans, ont affirmé mercredi les services secrets afghans.

« Nous confirmons officiellement qu'il est mort », a déclaré un porte-parole du Directoire national de la sécurité de l'Afghanistan, Abdul Hassib Seddiqi, dans une entrevue accordée à Associated Press.

« Il était très malade dans un hôpital de Karachi [au Pakistan, NDLR] et il est mort d'une manière suspecte », a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

Des rumeurs au sujet de la mort du mollah Omar sont relayées depuis des jours par des médias afghans et pakistanais.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement afghan avait d'ailleurs annoncé l'ouverture d'une enquête pour éclaircir l'affaire.

La Maison-Blanche estime que les informations voulant que le mollah Omar soit décédé sont crédibles, mais elle refuse de les confirmer elle-même. Le porte-parole adjoint de la Maison-Blanche, Eric Schultz, affirme : « Nous sommes au courant des informations sur la mort du mollah Omar, et sans commenter spécifiquement ces informations, nous pensons que ces informations sur sa mort sont crédibles ».

Interrogé par les journalistes, le porte-parole de Barack Obama n'a pas souhaité dire ce que les services de renseignements américains savaient, ni depuis quand.

Le décès remonterait à deux ou trois ans

S'appuyant sur des sources au sein des services de renseignement et du gouvernement afghan, la BBC avançait déjà pour sa part que le mollah Omar est en fait décédé depuis deux ou trois ans.

Les talibans afghans n'ont pas commenté l'affaire jusqu'ici. Un porte-parole a déclaré au réseau public anglais que le groupe, qui est toujours en lutte contre le gouvernement, compte publier une déclaration d'ici peu.

Ce n'est pas la première fois que la mort du mollah Omar est annoncée. Selon la BBC, c'est cependant la première fois que des rumeurs sont confirmées par des responsables du gouvernement.

Au cours des derniers jours, des talibans dissidents ont affirmé à des médias locaux que le mollah Omar est mort depuis un bon moment, et qu'il est de notoriété publique au sein du groupe qu'il est enterré dans la province de Zabol. 

« Nous avons vu ces informations », a fait savoir mercredi matin Zafar Hashemi, un adjoint du porte-parole du président afghan Ashraf Ghani. « Nous sommes en train de les vérifier, et aussitôt que nous obtiendrons une confirmation [...] nous informerons le peuple afghan et les médias. »

Le mollah Omar a été le chef d'État de facto de l'Afghanistan entre 1996 et 2001, bien que les talibans, dont il était le chef politique et spirituel, ne contrôlaient pas la totalité du pays. Son pays abritait alors le chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, qui avait d'ailleurs épousé une de ses filles.

Renversé par les Américains

Le gouvernement taliban du mollah Omar a été renversé par l'armée américaine, après que Washington eut attaqué son pays dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, imputés à Al-Qaïda. Il n'a pas été revu en public depuis.

Les talibans ont néanmoins continué de mener une sanglante insurrection contre les soldats américains et leurs alliés occidentaux, dont les Canadiens. Pas moins de 158 militaires canadiens sont morts en Afghanistan, et quelque 600 autres ont été blessés.

Des pourparlers entre les talibans et le gouvernement afghan sont cependant en cours depuis peu. Une première rencontre a eu lieu à Murree, au Pakistan, le 7 juillet, et une seconde s'y tiendra vendredi. 

Plus d'articles

Commentaires