Retour

Le niveau des mers va monter d'un mètre d'ici 100 à 200 ans, affirme la NASA

Une montée des océans d'au moins un mètre en raison du réchauffement climatique est inévitable d'ici 100 à 200 ans, selon ce qu'affirme la NASA.

Le niveau des océans a monté en moyenne de près de huit centimètres depuis 1992 en raison de la fonte des glaces et du réchauffement climatique, d'après des révélations de la NASA rendues publiques mercredi.

En 2013, un panel intergouvernemental des Nations unies sur le changement climatique avait prédit que le niveau de la mer s'accroîtrait de 30 à 90 centimètres d'ici la fin du siècle. Mais, selon Steve Nerem de l'Université du Colorado, qui dirige l'équipe de la NASA chargée de surveiller la montée des niveaux des mers, le niveau de la mer atteindra vraisemblablement les échelons les plus élevés de ces prédictions.

Les niveaux des mers montent plus rapidement qu'ils ne le faisaient il y a 50 ans « et cette tendance ira en empirant à l'avenir », affirme Steve Nerem.

La NASA nomme des villes comme Tokyo ou Singapour, qui sont situées en bord de mer et qui pourraient être durement touchées par ces phénomènes.

« Au vu de ce que l'on sait aujourd'hui à propos de l'expansion des océans avec le réchauffement, et sur la fonte des glaciers et des calottes glacières qui ajoutent de l'eau dans les océans, il est pratiquement certain que nous aurons une augmentation du niveau des mers d'au moins un mètre, et probablement davantage », explique Steve Nerem.

M. Nerem entrevoit que cette augmentation pourrait se produire d'ici un siècle ou, peut-être sur une période plus longue.

Les changements ne sont pas les mêmes partout

Dans certaines régions, on constate une augmentation du niveau de la mer de plus de 25 cm. En revanche, d'autres régions, comme celle de la côte ouest des États-Unis, voient le niveau de la mer baisser, selon des analyses menées sur une période couvrant 23 ans à partir de données colligées par satellite.

Les scientifiques croient que les courants des océans et les cycles naturels réduisent temporairement le niveau de la mer dans le Pacifique. Mais sur la côte ouest, il pourrait y avoir une hausse importante des niveaux de la mer dans les 20 années à venir.

« Si vous prévoyez instaurer une infrastructure majeure comme une usine de traitement de l'eau dans une zone côtière, nous disposons de données pouvant être utilisées pour évaluer les impacts sur une période de 100 ans », ajoute Tom Wagner.

Pour Eric Rignot, glaciologue à l'Université de Californie, comme la planète se réchauffe, les glaces fondent automatiquement plus rapidement. « On ne parle pas d'un scénario futuriste. Personnellement, les données collectées ces dernières années m'inquiètent beaucoup. »

Plus d'articles

Commentaires