Retour

Le Noël des Petits Frères pour vaincre la solitude

Les fêtes sont souvent une époque de réjouissances. Mais pour les personnes âgées et seules, c'est parfois un moment de nostalgie et même de tristesse. Grâce à l'organisme Les Petits Frères, des centaines de personnes âgées pourront prendre une pause de leur solitude à Noël.

Marie-Andrée Pelletier, 27 ans, vient voir chaque semaine son vieil ami Alcide Dupuis, 78 ans. « Allô, mon beau papillon d'hiver » : c'est de cette façon que M. Dupuis accueille la jeune bénévole à sa porte, le sourire aux lèvres, ravi de cette visite hebdomadaire.

« Je n'ai pas de famille immédiate proche, pas d'ami proche », se désole-t-il. Alcide Dupuis a bien un neveu à Ottawa et une soeur qui habite loin et qu'il ne voit plus. Avoir rejoint la grande famille des Petits Frères a changé sa vie, surtout depuis qu'il a rencontré la jeune bénévole Marie-Andrée.

« On va manger ensemble, on placote un bon deux heures à chaque fois. Elle m'a emmené au Musée des beaux-arts, au mont Royal, fait des commissions avec moi, s'assure que je ne tombe pas dans la rue », raconte Alcide Dupuis.

Des amis

Ce jumelage a été concocté par Les Petits Frères, un organisme dont la mission première est de briser l'isolement des gens âgés. Mais, dit Marie-Andrée Pelletier, c'est une relation enrichissante aussi pour les bénévoles.

Alcide, pour moi, c'est devenu un ami, en fait, un peu comme un membre de ma famille, c'est comme un grand-père, en fait. On se parle de notre quotidien, des choses qui nous arrivent, de nos malheurs comme de nos réussites. C'est vraiment une relation d'amitié à part entière.

Marie-Andrée Pelletier, bénévole

Repas de Noël

Pour les personnes âgées qui n'ont pas de famille, la solitude est difficile, particulièrement en cette période des fêtes. C'est donc pour des gens comme Alcide Dupuis que Les Petits Frères organisent le 25 décembre un repas de Noël dans plusieurs régions du Québec. Ceux qui ne peuvent se déplacer pourront recevoir le 24, à domicile ou à l'hôpital, la visite d'un bénévole qui viendra avec un cadeau, une bouteille de vin et un repas pour deux. Au total, ce sont 1300 repas qui seront servis à travers la province.

Les Petits Frères à Noël, pour moi, c'est vraiment spécial. Je suis seul et on vient nostalgique à Noël. On se souvient de nos Noëls d'antan.

Alcide Ouellet, 78 ans, vieil ami

Les Petits Frères n'ont en général pas trop de difficulté à recruter des bénévoles pendant le temps des fêtes. Mais les besoins sont là toute l'année, dit Caroline Sauriol, la directrice générale de l'organisme.

S'il y a des gens qui [lisent] ce message aujourd'hui, vous êtes bien occupés parce que c'est Noël, mais vous pouvez nous appeler le 3 janvier, ça va nous faire plaisir de vous accueillir et de vous offrir une belle place dans notre équipe bénévole.

Caroline Sauriol, directrice générale, Les Petits Frères

L'organisme Les Petits Frères est presque complètement financé par des dons privés. À peine 5 % de son budget provient du gouvernement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine