Retour

Le Nord de l’Ontario, terre fertile pour les superaliments

Le quinoa se trouve parmi un groupe d'aliments aux valeurs nutritives particulièrement élevées commercialisés sous le nom de « superaliments ». De plus en plus de producteurs profitent de la position géographique du Nord de l'Ontario pour cultiver ces superaliments et autres denrées nutritives.

Un texte de Benjamin Aubé

« L’environnement ici est vaste et intact, et nous avons une densité minérale et nutritive dans le sol du Nord qu’on ne voit pas dans le sud de l’Ontario. Tout ça est causé par le climat, la qualité de la terre et notre emplacement sur le Bouclier canadien », soutient la directrice de la coopérative Mangeons local Sudbury, Peggy Baillie.

Le président-directeur général de Quinta Quinoa / Katan Kitchens, Jamie Draves, gère des fermes un peu partout en Ontario, y compris à Black River-Matheson, à Earlton et à Thunder Bay.

M. Draves explique que sa compagnie a réussi à mettre au point un quinoa « qui contient une teneur en protéines deux fois plus élevée que le quinoa normal ».

L’effort a été remarqué et son entreprise a reçu un prix de la première ministre de l’Ontario pour l’excellence en matière d’innovation agroalimentaire en 2016.

Le quinoa de M. Draves renferme aussi des valeurs élevées en fibres, en fer, en magnésium, en zinc et en calcium.

Un retour aux sources

M. Draves, qui habite Georgetown, au nord-ouest de Toronto, est natif de Cochrane.

D’ici la fin de l’automne, il espère ouvrir dans cette région une usine pour préparer le quinoa cultivé dans le Nord de l’Ontario.

Il y a environ 10 ans, M. Draves souffrait d’une pancréatite idiopathique tellement grave qu’il a dû se faire enlever un morceau du pancréas.

Il a donc décidé de complètement changer ses habitudes alimentaires.

« J’ai commencé à manger du quinoa et ma santé s’est améliorée. C’est depuis ce temps que je développe un quinoa naturel dont la semence est de qualité supérieure », explique M. Draves.

Il ajoute que des essais ont récemment été menés dans le Nord pour évaluer le succès d’une nouvelle variété d’avoine qui aurait une très haute teneur en fer.

« Il y a plusieurs producteurs dans le Nord de l’Ontario qui font de l’excellent travail pour évaluer quels autres superaliments, par exemple le lin et le sarrasin, pourraient avoir du succès dans la région », conclut M. Draves

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine