Retour

Le NPD accuse les conservateurs d'utiliser la mémoire de Terry Fox à des fins partisanes

Après que la famille de Terry Fox et la fondation créée en son honneur eurent pris leur distances par rapport à une promesse conservatrice qui les touche, le Nouveau Parti démocratique a dénoncé les jeux politiques auxquels se livre selon lui le Parti conservateur, en évoquant la mémoire du jeune homme qui a succombé au cancer, il y a 34 ans.

L'engagement conservateur d'offrir un fonds de contrepartie aux dons amassés par la Fondation Terry Fox pour financer la recherche contre le cancer a été annoncé dimanche par le ministre sortant James Moore, qui ne se représente pas.

« Ce serait bien si tous les autres partis politiques s'engageaient à doubler la mise comme nous l'avons fait pour honorer le legs de Terry Fox », a-t-il ajouté.

Interrogé sur la réaction des membres de la famille de Terry Fox, qui n'étaient pas présents lors de l'annonce, M. Moore a déclaré qu'ils étaient « au courant ». « Ils sont enthousiastes et ils pensent que c'est formidable », a-t-il soutenu.

Une affirmation démentie par la famille.

L'un des frères de Terry Fox, Darrell Fox, a même indiqué dans un entretien accordé au quotidien britanno-colombien The Province que la famille n'avait pas été contactée par les conservateurs. La Fondation Terry Fox a pour sa part révélé qu'elle n'avait pris connaissance de la promesse conservatrice que lors de l'annonce de la fin de semaine dernière.

Au cours d'un point de presse donné à Moncton, au Nouveau-Brunswick, le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, a dit partager les préoccupations exprimées par la famille Fox et la Fondation.

Selon lui, « les conservateurs font de la petite politique » en faisant une telle annonce « sans la permission de la famille ou de la Fondation ».

« Je crois que cela montre ce qu'ils sont prêts à faire. Nous allons respecter la famille, la mémoire de Terry Fox, la Fondation et nous n'allons pas politiser cette question. Nous allons laisser cela aux conservateurs », a ajouté M. Mulcair.

Le chef néo-démocrate a établi une distinction entre le fonds de contrepartie pour les réfugiés syriens et celui pour la Fondation Terry Fox.

Même si les deux promesses ont été faites par les conservateurs, il a rappelé que la première annonce engageait le gouvernement et que l'autre n'était qu'un engagement électoral.

Dans le premier cas, il est question du « rôle du Canada dans le monde et [de] notre capacité d'aider des gens qui subissent la pire crise de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale », a-t-il ajouté. Dans l'autre, on utilise « une famille qui tente de garder vivante la mémoire d'un jeune homme et qui ne souhaite pas qu'un parti politique tente de s'approprier cette quête ».

« C'est l'erreur qu'ont commise les conservateurs et je crois que le premier ministre Harper devrait simplement tourner la page en s'excusant clairement, même s'il a beaucoup de difficulté à faire cela », a-t-il ajouté.

Stephen Harper défend une politique « formidable »

Interrogé sur l'éventuelle récupération partisane d'une véritable icône au Canada anglais, le chef conservateur, Stephen Harper, a pour sa part affirmé que l'Institut Terry Fox et la Fondation avaient eux-mêmes présenté une demande de financement. « Nous répondons à cette demande, a-t-il dit. Je crois que c'est une politique formidable et j'encouragerais tous les Canadiens à contribuer à l'héritage de la lutte contre le cancer que Terry Fox nous a laissé. »

La question a également rebondi au point de presse du chef libéral, Justin Trudeau, à qui un reporter a demandé si la publication d'une photographie du député sortant Marc Garneau participant à un événement de la Fondation Terry Fox était de nature partisane.

Il a plutôt félicité son député et « tous ceux » qui ont participé à la marche de dimanche dernier. « Je vais utiliser cette plateforme pour encourager tout le monde à soutenir le travail incroyable que font la Fondation Terry Fox et tous les centres de recherche sur le cancer et ne rien dire sur la politique en lien avec cela », a-t-il répondu.

La famille et la Fondation Terry Fox se tiennent à l'écart de la politique

Dans la foulée de l'annonce conservatrice, la famille Fox a tenu à rectifier les faits.

La famille a ajouté qu'elle accueillerait toujours favorablement le soutien du gouvernement à la recherche sur le cancer « au nom de Terry ». Elle a dit espérer que l'ensemble des partis fédéraux appuieraient la proposition de créer d'un centre de cancérologie, avancée par l'Institut Terry Fox.

La Fondation Terry Fox a donné la même version. « En tant qu'organisme international à but non lucratif, la Fondation Terry Fox est non partisane. La Fondation accueille tous nouveaux engagements d'investissement dans la recherche sur le cancer de la part de tous les partis politiques », a-t-elle indiqué dans un bref communiqué publié lundi.

Plus d'articles

Commentaires