Retour

Le partage d'un trottoir entre cyclistes et piétons suscite l'inquiétude

Le partage d'un segment de trottoir entre vélos et piétons, sur la rue Atwater, soulève les critiques de citoyens. Il se situe sur une pente raide qui passe devant un hôpital d'où sortent souvent des enfants en poussette et des personnes en fauteuil roulant.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Les marquages au sol sont apparus la semaine dernière, sur un tronçon de 350 mètres de l’avenue Atwater, entre le boulevard René-Lévesque et la rue Saint-Antoine, qui passe sous un viaduc de l’autoroute 720. Ils indiquent que le trottoir côté est peut être partagé par les cyclistes et les piétons.

La cycliste Marie-Ève Tourigny n'est pas convaincue.

De plus, le trottoir partagé passe devant un bâtiment annexe de l'Hôpital de Montréal pour enfants. Kimberley, une employée, a été surprise de voir le nouveau marquage au sol.

À Vélo-Québec, on reconnaît que la Ville fait de nombreux efforts pour identifier et sécuriser les quelque 160 passages à risque comme celui-ci, qui passent sous un viaduc.

« On aurait pu réduire la largeur de la rue un peu. Peut-être enlever une voie ou même réduire la largeur des voies et faire une bande cyclable dans la rue pour les cyclistes », dit Suzanne Lareau, la présidente de Vélo-Québec.

La Ville de Montréal qui est responsable du marquage au sol indique qu'il n'y a pas assez d'espace pour aménager une piste cyclable distincte du trottoir à cet endroit. La Ville invite les cyclistes à faire preuve de courtoisie lorsqu'ils traversent ce passage, et à céder le passage aux piétons, qui ont la priorité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine