Retour

Le Parti indépendantiste va réinstaller sa pancarte controversée dans Gouin

Après avoir été retirée pour faire l'objet de vérifications par la police, la pancarte controversée du Parti indépendantiste sera installée de nouveau dans les rues de la cirsconcription de Gouin.

« Choisissez votre Québec », pouvait-on lire sur l’affiche d'Alexandre Cormier-Denis, l'un des 13 candidats à se présenter à l'élection partielle du 29 mai prochain.

D’un côté, une jeune femme portant un bonnet de laine bleu au fleurdelisé et de l’autre, une femme portant un niqab.

La pancarte est copiée d’une publicité du Front national français (FN) datant de 2015.

La jeune femme au bonnet est d'ailleurs une militante connue du FN, Kelly Betesh.

L'affiche a provoqué l’indignation de citoyens lors de son installation, jeudi, à la sortie de la station de métro Beaubien.

Après avoir reçu des plaintes, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a décidé de la retirer.

Le candidat Alexandre Cormier-Denis se scandalise de ce qu'il qualifie de « délit » de la part de la police.

« Des policiers ont pris l’initiative en toute illégalité de retirer l’affiche. », s'insurge-t-il.

M. Cormier-Denis assure que le SPVM a depuis « reconnu son tort ».

« On m'a assuré que cela ne se reproduirait plus, qu’évidement, cela n’était pas dans le mandat de la police de se mêler de la question des pancartes électorales et que si jamais on avait des problèmes, des menaces, il ne fallait pas hésiter à l'appeler », dit-il.

Le candidat a fermement l'intention de reposer l'affiche à l'endroit même où elle avait d'abord été posée, en plus d'en ajouter quelques autres dans les rues avoisinantes.

Le DGEQ ne contrôle pas le contenu des affiches électorales

Le SPVM avise que les plaintes de citoyens choqués par le message de la pancarte devront désormais être adressées au Directeur général des élections du Québec (DGEQ).

Le DGEQ affirme toutefois qu’il n’est pas dans son mandat d’encadrer le contenu des pancartes électorales.

« La loi électorale prévoit des dispositions en ce qui concerne l’emplacement des affiches, mais pas sur le contenu, précise la porte-parole, Julie St-Arnaud Drolet. On ne peut rien faire » assure-t-elle.

Le vote par anticipation dans Gouin a commencé aujourd'hui et se poursuit jusqu'au 25 mai.

Proche du Front national

Alexandre Cormier-Denis n’a jamais caché ses affinités avec le Front national de Marine Le Pen.

Il est l’un des fondateurs de l’organisme à but non lucratif Horizon Québec-Actuel, un mouvement affilié au FN, qui décrit sa mission par « la diffusion de la langue française et la défense du principe de souveraineté des États-nations. »

Le journaliste de l’émission Enquête, Luc Chartrand, l'avait d'ailleurs croisé lors d'un événement du Front national, à Paris.

« Le passage de Marine Le Pen au Québec a libéré beaucoup la parole et on s’est rendu compte que ce n’était pas le démon », avait alors affirmé M. Cormier-Denis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine