Retour

Le père Benoît Lacroix conduit à son dernier repos

Les funérailles du père Benoît Lacroix, mort à l'âge de 100 ans la semaine dernière, ont été célébrées jeudi à la chapelle du couvent Saint-Albert-le-Grand, près de l'Université de Montréal, dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Père dominicain et intellectuel accompli, le père Lacroix a succombé à une courte maladie.

Le père Lacroix était un universitaire réputé. Théologien, spécialiste des religions populaires et historien de la littérature, il était considéré comme l'un des meilleurs témoins québécois de la tradition intellectuelle qui a façonné la pensée occidentale. Il a publié pas moins d'une cinquantaine d'ouvrages scientifiques et religieux.

Né dans une famille d'agriculteurs à Saint-Michel-de-Bellechasse le 8 septembre 1915, Benoît Lacroix obtient une licence en théologie à l'Université d'Ottawa en 1941 et un doctorat en sciences médiévales à l'Université de Toronto en 1951. Il fait ses études postdoctorales à l'École Pratique des Hautes-Études à Paris en 1953, puis à l'Université Harvard en 1960.

Il enseigne ensuite dans plusieurs universités, au Québec et à l'étranger. Son port d'attache restera toujours l'Institut d'études médiévales de l'Université de Montréal, où il enseignera pendant 40 ans. Il y était professeur émérite depuis 1981.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine