Retour

Le père de Reeva Steenkamp veut que Pistorius « paie pour son crime »

En pleurs, le père de la victime d'Oscar Pistorius a témoigné devant le tribunal de Pretoria pour demander à ce que le meurtrier de sa fille « paie pour son crime ». Le père de Reeva Steenkamp, tuée par Pistorius en 2013, estime que sa fille est morte à la suite d'une dispute de couple.

C'est la première fois depuis le début des procédures judiciaires amorcées en 2014 que l'un des parents de Mme Steenkamp prend la parole devant la justice sud-africaine.

Cette dernière doit déterminer la peine à infliger à Pistorius, reconnu coupable de meurtre.

« Ça a été très difficile pour moi de lui pardonner [...] », a déclaré Barry Steenkamp, 73 ans. « Il doit payer pour ce qu'il a fait. Il doit payer pour son crime », a insisté M. Steenkamp d'une voix chevrotante, et trop faible pour se tenir debout à la barre.

Reeva « devait être terriblement effrayée et dans une souffrance atroce » lorsqu'elle a reçu les quatre balles tirées par Oscar Pistorius, a poursuivi M. Steenkamp. « J'y pense en permanence », a-t-il ajouté.

Le père de la jeune femme croit que le couple s'est disputé dans la nuit de la Saint-Valentin 2013 qui a été fatale pour sa fille. Cette version des faits contredit celle de Pistorius.

Bien que Pistorius ait été reconnu coupable de meurtre devant la cour d'appel, la Couronne n'a pu prouver la préméditation de l'acte ni l'existence d'une dispute avant le drame.

Le père de la victime, ancien entraîneur de chevaux, a évoqué la possibilité de parler à Oscar Pistorius « en privé, une fois le moment venu ».

« J'aimerais lui parler, oui », a-t-il répété pendant que Pistorius, également en pleurs sur le banc des accusés, opinait du bonnet.

M. Steenkamp a confié combien la mort de sa fille l'avait « anéanti », lui et son épouse. « Je l'entends pleurer la nuit, je l'entends parler à Reeva », a-t-il raconté.
Diplômée en droit, Reeva Steenkamp, 29 ans, était également mannequin.

Oscar Pistorius encourt désormais une peine de 15 ans de prison au terme de l'audience tenue pour déterminer sa peine à purger. Les deux parties présentent des témoins et déclinent leurs arguments pour infléchir le juge.

Oscar Pistorius a tué Reeva Steenkamp dans la nuit du 13 au 14 février 2014. Enfermée dans la salle de bain de l'appartement, la jeune femme a été tuée de quatre balles. Pistorius a toujours prétendu avoir pris sa fiancée pour un cambrioleur.

La défense a quant à elle fait entendre l'aumônier de la prison où séjourne Pistorius. « J'ai eu affaire à un homme brisé et qui exprimait sa peine », a déclaré le pasteur Marius Nel.

Une jeune mère islandaise, dont l'enfant est né avec une malformation similaire à celle de Pistorius, a également témoigné en sa faveur. Ebba Gudmundsdottir a expliqué avoir sympathisé avec l'ancien athlète, devenu une « inspiration » pour son fils.

Un psychologue a décrit, lundi, Pistorius comme souffrant de dépression et incapable de témoigner à la barre. Le psychologue avançait que l'ancien athlète devrait être hospitalisé plutôt qu'incarcéré.

Une assertion relevée par la Couronne qui s'est empressée de souligner que, bien que trop affecté pour témoigner en cour, Pistorius avait pourtant trouvé la force de donner sa version des faits à la chaîne britannique ITV.

L'entrevue accordée par Pistorius doit être diffusée le 24 juin prochain.

Les recommandations sur la peine doivent se poursuivre jusqu'à vendredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine