Retour

Le pire de la saison des ouragans est à venir en Atlantique

Jusqu'à présent, le nord de l'océan Atlantique a été épargné par les tempêtes typiques de la saison des ouragans. Mais le plus fort de la saison reste à venir, prévient Environnement Canada. 

Les ouragans majeurs se présentent généralement durant les mois de septembre et d'octobre. La mi-septembre est considérée comme le milieu de la saison des ouragans, au moment où se forment les pires tempêtes.

Et même si cette année elles ont été un peu plus nombreuses que prévu, la côte est canadienne y a échappé.

Fin août, Gaston s'est essoufflé sans toucher la côte; Hermine a frappé la côte est américaine début septembre. 

« On a été chanceux, mais il reste encore trois mois de saison d'ouragans. Ça fait que plusieurs de nos tempêtes ici, on les voit, vers la fin du mois de septembre et au mois d'octobre, il faut surveiller ces tempêtes de près », prévient Bob Robichaud, du Centre canadien des prévisions des ouragans à Dartmouth en Nouvelle-Écosse. 

La 11e tempête, Karl, vient de se former il y a quelques jours dans le bassin Atlantique. 

« Karl est présentement une tempête tropicale et qui pourrait possiblement devenir une tempête de force d'ouragan vers le milieu de cette semaine », estime le météorologue d'Environnement Canada. 

Mais il est difficile de prévoir la trajectoire et l'intensité des tempêtes et des ouragans.

D'une à cinq tempêtes majeures d'ici quelques semaines

Une autre perturbation qui se forme dans l'est de l'Atlantique a de bonnes chance de devenir un cyclone tropical d'ici cinq jours. Un phénomène normal à cette période de l'année.

Début juin, la NOAA, l'administration océanique et atmosphérique nationale aux États-Unis, avait prévu une saison près des normales. Le mois dernier, les prévisions ont été revues à la hausse avec deux tempêtes de plus.

« Là on voit de 12 à 17 tempêtes nommées pour l'ensemble de 2016 », prévoit Bob Robichaud. 

Selon les météorologues, les prochaines semaines devraient apporter d'une à cinq tempêtes majeures.

Un remède à la sécheresse en Nouvelle-Écosse?

Les éléments pourraient être favorables au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, où sévit actuellement une sécheresse.

« Avec la pluie, peut-être pas les vents, [mais] la pluie aurait été une bonne chose pour le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse », estime le météorologue. 

Même s'il ont été épargnés par le mauvais temps cet été, les habitants de la côte est ne doivent pas pour autant baisser la garde, rappelle Environnement et Changement climatique Canada.

La saison des ouragans se termine le 30 novembre.

Avec les informations de Stéphanie Blanchet. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine