Retour

Le premier ministre Brad Wall quitte la vie politique

Le premier ministre de la Saskatchewan et chef du Parti saskatchewanais, Brad Wall, prend sa retraite et quitte la vie politique. Il en a fait l'annonce sur sa page Facebook jeudi matin.

Un texte d'Andréanne Apablaza

Dans une vidéo, Brad Wall explique que le moment est venu pour un renouveau, « pour [son] parti, pour le gouvernement, pour la province ».

Le premier ministre restera en poste jusqu'à ce que son successeur à la tête du Parti saskatchewanais soit choisi.

Parcours politique

Depuis le dernier budget du gouvernement, Brad Wall et son parti ont été la cible de nombreuses critiques.

En mars, les appuis au Parti saskatchewanais ont commencé à chuter au profit du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan.

Un sondage de Mainstreet/Postmedia a révélé en mai que, si une élection avait lieu à ce moment, le NPD l’emporterait sur le Parti saskatchewanais avec 9 % d’intentions de vote de plus.

En juin, un autre sondage de la même firme indiquait que la popularité du chef avait baissé de 6 points de pourcentage par rapport à 2016, où ce taux était de 52 %.

Brad Wall a fait son entrée à l’Assemblée législative de la province lorsqu’il a été élu député de la circonscription de Swift Current en 1999.

Il a été élu chef du Parti saskatchewanais le 15 mars 2004. Il est devenu premier ministre de la province en 2007, un poste qu'il a maintenu lors des élections provinciales en 2011 et en 2016.

De nombreuses réactions à la démission de Brad Wall

Le départ de la vie politique du premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, provoque de nombreuses réactions un peu partout au pays, particulièrement dans sa province.

De nombreuses personnes n'ont pas tardé à réagir sur la twittosphère, dont le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le ministre de la Sécurité publique du Canada et député de Regina, Ralph Goodale, et le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer.

Dans un communiqué, Andrew Scheer souligne que Brad Wall a été une « voix forte pour la Saskatchewan, un leader sur la scène nationale et un défenseur du mouvement conservateur au Canada ».

La chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Nicole Sarauer, affirme que cette décision de Brad Wall n'est pas vraiment une surprise et que le NPD s'était préparé pour ce moment.

De son côté, le président et directeur général de la Chambre de commerce de Regina et du district, John Hopkins, a de très bons mots envers Brad Wall par voie de communiqué.

Avec la collaboration de Carl Sincennes

Plus d'articles

Commentaires