Retour

Le présumé cerveau des attentats de Paris tué à Saint-Denis

Peu après la confirmation de la mort du présumé cerveau des attentats de Paris - au cours de l'assaut contre un appartement de Saint-Denis mené mercredi - les députés ont approuvé la prolongation de l'état d'urgence sur le territoire français.

Le procureur de Paris a révélé que le commanditaire présumé des attentats de Paris et Saint-Denis, Abdelhamid Abaaoud, avait été tué dans l'assaut donné par des unités d'élite de la police contre un appartement de Saint-Denis, au nord de Paris. « Abdelhamid Abaaoud vient d'être formellement identifié [...] Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts », a déclaré le procureur, François Molins, dans un communiqué.

Le parquet précise qu'Abaaoud a été identifié grâce à ses empreintes digitales.

Abdelhamid Abaaoud serait à l'origine des attentats parisiens du 13 novembre dernier qui ont fait au moins 129 morts et 352 blessés. L'individu a ainsi été retrouvé non loin du Stade de France où des attentats ont eu lieu alors que les autorités ont laissé croire qu'il était retourné en Syrie.

Pour suivre les événements en direct depuis votre appareil mobile, cliquez ici

Une autre personne - une femme qui serait la cousine d'Abaaoud - est également morte lors du raid de la police française. Cette dernière, qui s'appelait Hasna Aitboulahcen, s'est fait exploser en actionnant le gilet d'explosif qu'elle portait lors de l'intervention des policiers.

Huit personnes, dont le propriétaire de l'appartement de Saint-Denis où se terraient les présumés terroristes, ont été arrêtées dans la foulée de l'assaut.

Un autre suspect, qui serait impliqué dans les attentats de Paris, est toujours en cavale. Salah Abdeslam demeure introuvable bien qu'il soit recherché à travers l'Europe.

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a salué le travail des 110 policiers d'élite du RAID qui ont mené l'opération contre l'appartement de Saint-Denis. Il a souligné que la France n'avait reçu aucune information - avant le 16 novembre dernier, soit après les attentats de vendredi dernier - de pays européens l'avertissant de la présence d'Abaaoud sur son territoire.

« Aucune information émanant de pays européens dans lequel il aurait pu transiter avant d'arriver en France ne nous a été communiquée suggérant qu'il ait cheminé en Europe, et soit arrivé jusqu'à la France », a déclaré M. Cazeneuve. « La coopération dans la lutte antiterroriste est cruciale [...]. Il est urgent que l'Europe se reprenne, s'organise, se défende contre la menace terroriste. »

Il a annoncé la tenue d'une réunion européenne des ministres de l'Intérieur et de la Justice afin d'élaborer une stratégie pour coordonner la lutte antiterroriste.

Le premier ministre français, Manuel Valls, a salué la neutralisation du présumé terroriste. « Abaaoud, le cerveau de ces attentats - l'un des cerveaux, car il faut être particulièrement prudent et nous savons les menaces - se trouvait parmi les morts », a déclaré le chef du gouvernement devant les députés.

De petit délinquant, Abaaoud s'est radicalisé au cours des dernières années jusqu'à devenir une figure de proue de la propagande francophone du groupe armé État islamique. L'homme de 28 ans, parti combattre en Syrie en 2013, serait également à l'origine de quatre autres projets d'attentats au cours des dernières années, projets qui ont toutefois été déjoués.

L'Assemblée nationale prolonge l'état d'urgence

Par ailleurs, les députés de l'Assemblée nationale ont adopté la prolongation de l'état d'urgence en France pour une période de trois mois. Le projet de loi doit toutefois être soumis au Sénat, vendredi, où il devrait être approuvé sans difficulté.

Le premier ministre français, Manuel Valls, a présenté lui-même le projet de loi à ses collègues. M. Valls a brandi la menace d'attaques aux armes chimiques et bactériologiques pour appuyer le projet de loi.

L'état d'urgence confère plus de pouvoirs aux policiers et leur permet d'effectuer plus facilement des arrestations et des perquisitions. Il permet également de limiter les déplacements de gens ou de véhicules en certains endroits précis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine