Retour

Le procès des deux adolescents de Saint-Hyacinthe reporté au 7 février

Le procès de deux garçons de 14 et 16 ans accusés d'avoir planifié le meurtre et le viol de plusieurs élèves de leur école secondaire à Saint-Hyacinthe, l'automne dernier, est reporté au 7 février, le plus jeune des accusés ayant décidé de changer d'avocat.

Le tribunal a accepté mardi d'octroyer une période d'un mois au nouvel avocat de la défense pour qu'il puisse prendre connaissance de la preuve dans le dossier.

Les parties doivent revenir devant la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec le 7 février prochain.

Les deux adolescents de 14 et 16 ans sont détenus depuis leur arrestation en septembre, mais ils poursuivent leur cheminement scolaire en garde fermée.

La Cour a refusé en décembre de les remettre en liberté à la suite de deux évaluations psychiatriques, estimant qu'ils représentent un danger pour la société et que leur remise en liberté pourrait aussi avoir pour effet de miner la confiance du public face à la justice.

Certaines informations laissent croire que des discussions sont en cours entre la Couronne et le défense, ce qui pourrait mener à des plaidoyers de culpabilité avant la tenue d'un procès.

Les deux jeunes font face à un total de 23 accusations, dont complot pour meurtre, complot pour commettre une agression sexuelle et divers chefs liés à des voies de fait et à des voies de fait armées.

Ils subiront leur procès conjointement puisqu'ils sont coaccusés pour la plupart de chefs.

Il y a, en tout, six victimes alléguées au dossier.

Les deux accusés ont été arrêtés le 14 septembre, après que la mère de l'un d'eux eut pris connaissance de leurs intentions sur le réseau social Facebook.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine