Retour

Le prochain chef conservateur ne sera pas choisi avant mai 2017

Les partisans conservateurs devront attendre 16 mois avant d'élire leur nouveau chef. La date d'élection choisie par le Comité organisateur de l'élection du chef (COEC) est le 27 mai 2017.

« La date du 27 mai 2017 permettra non seulement une course passionnante et compétitive pour nos membres et tous les Canadiens, mais offre un processus juste et ouvert à tous les candidats potentiels », a déclaré le président du COEC, Dan Nowlan, par voie de communiqué.

Ni les modalités de cette course ni les candidats à la chefferie ne sont encore connus. Toutefois, plusieurs noms circulent depuis le départ de l'ancien premier ministre Stephen Harper en octobre dernier, dont ceux de Maxime Bernier, Jason Kenney et Jean Charest.

La semaine dernière, l'homme d'affaires ontarien Kevin O'Leary, l'un des anciens dragons de l'émission Dragon's Den, à CBC, s'est également ajouté à la liste de potentiels candidats.

Devant un gouvernement libéral majoritaire, de nombreux membres conservateurs, épuisés, souhaitaient prendre leur temps avant d'élire leur chef.

D'ici là, Rona Ambrose

D'ici le 27 mai 2017, c'est la députée albertaine Rona Ambrose qui jouera le rôle de chef intérimaire du Parti conservateur du Canada (PCC). 

En point de presse mardi elle a déclaré qu'il y a « au moins 10 candidats » à la direction. « Nous sommes un parti en santé et qui a beaucoup d'influence partout au pays. La personne qui prendra le leadership du parti aura de fortes chances aux prochaines élections. Nous aurons une course forte, nous prendrons notre temps et les membres feront le bon choix », a-t-elle ajouté.

Rona Ambrose vient d'entreprendre une tournée canadienne afin de rencontrer ses militants, un exercice qui doit servir à établir les priorités des conservateurs en vue du prochain budget.

Selon le communiqué du parti, les modalités de la course seront connues au cours des prochaines semaines.

Un deuxième chef pour le PCC

Ce sera la deuxième course à la direction que vivra le PCC, né d'une fusion en 2003 entre l'Alliance réformiste conservatrice canadienne et le Parti progressiste-conservateur du Canada.

Stephen Harper a été chef du PCC durant plus de 11 ans. Il avait été élu en 2004 dès le premier tour avec 55 % des voix, devant Belinda Stronach (35 %), ex-PDG de Magna International, et l'ancien ministre ontarien Tony Clement (9 %).

Aux élections de 2004, son parti avait récolté suffisamment de sièges pour se hisser au rang d'opposition officielle.

Stephen Harper siège toujours à la Chambre des communes comme député de Calgary Heritage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine