Ottawa crée Service jeunesse Canada, qui financera une dizaine d'initiatives pour inciter les jeunes du pays à faire du bénévolat et permettra de ressusciter le défunt programme Katimavik, suspendu en 2012 par les conservateurs.

Doté d’une enveloppe de 105 millions de dollars sur trois ans, le programme Service jeunesse Canada sera lancé officiellement en 2019.

Le premier ministre Justin Trudeau, dont la remise sur pied de Katimavik était une promesse de campagne, en a fait l’annonce mardi matin dans une vidéo diffusée sur Instagram à l’intention des jeunes Canadiens.

Créé en 1977, Katimavik permettait aux jeunes de 17 à 21 ans de voyager à travers le pays, de parfaire leur connaissance des deux langues officielles en vivant en groupe et d’acquérir de l’expérience de travail.

Selon Justin Trudeau, qui en fut un ardent défenseur de Katimavik, le programme Service jeunesse Canada, qui est encore à l’étape de la conception, sera fin prêt l’an prochain.

Entre-temps, le programme fournira des fonds à dix organismes nationaux, dont Katimavik, pour les aider à mobiliser davantage de jeunes Canadiens.

Ainsi, Katimavik pourra être remis sur pied dès 2018 dans les communautés du pays et s’adressera désormais aux jeunes de 18 à 25 ans, promet le gouvernement fédéral.

Des subventions aux jeunes qui ont des projets novateurs

Outre les subventions aux grands organismes, plus de 4000 Canadiens de 15 à 30 ans pourront recevoir des sommes de 250 $ à 1500 $ par l’intermédiaire de l’organisation TakingITGlobal pour soutenir des projets novateurs et des initiatives locales de mobilisation.

Le gouvernement Trudeau entend également favoriser le réseautage de jeunes et de projets à travers tout le pays via un outil en ligne de Bénévoles Canada où les jeunes pourront être jumelés à des projets.

« Ce service permettra d’aider les jeunes à trouver des occasions de bénévolat dans leur communauté. Les jeunes Canadiens peuvent également présenter une demande afin d’obtenir un financement qui les aidera, avec leur équipe, à faire de leurs projets de service une réalité », peut-on lire dans un communiqué du bureau du premier ministre Trudeau.

Plus d'articles