Retour

Le réalisateur des Gardiens de la galaxie vol. 3 viré pour des tweets polémiques

Il a réalisé les deux premiers films de la série Les gardiens de la galaxie, mais James Gunn doit faire une croix sur le troisième, ont annoncé vendredi différents médias américains. Disney a décidé de renvoyer le cinéaste après que d'anciennes publications controversées de James Gunn sur le viol, la pédophilie, les séropositifs ou encore la Shoah ont enflammé les réseaux sociaux.

Opposant déclaré à Donald Trump et aux républicains, James Gunn a pris part à une polémique impliquant depuis quelques jours un autre réalisateur, Mark Duplass, et des commentateurs néoconservateurs. Celle-ci a au final provoqué sa chute.

En défendant Duplass, Gunn s’est en effet retrouvé dans la ligne de mire des mêmes personnes qui attaquaient que son collègue. Plusieurs d’entre elles, ainsi que le site Internet The Daily Center, ont alors fouillé dans le passé du réalisateur et scénariste sur les réseaux sociaux et ont déterré une série de tweets problématiques datant de 2008, 2009 et 2011. James Gunn, sous couvert d’un humour politiquement incorrect, s'y moque de différentes minorités.

Sentant la polémique enfler, le réalisateur a réagi jeudi, sur Twitter, s’excusant et rappelant qu’il faisait preuve d’un humour très provocant au début de sa carrière.

Des propos « indéfendables »

L’explication n’a pas convaincu le président de Disney. Dans un communiqué dévoilé vendredi, Alan Horn a jugé les anciennes sorties du réalisateur « indéfendables » et « incompatibles avec les valeurs du studio ».

The Hollywood Reporter rappelle que James Gunn était actuellement en train d’écrire le scénario des Gardiens de la galaxie vol. 3. Le tournage doit démarrer à Atlanta cet automne, pour une sortie attendue en 2020.

De son côté, Disney doit désormais trouver un autre réalisateur pour filmer les nouvelles aventures du monde créé par Marvel.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité