Retour

Le refroidissement du marché immobilier à Toronto sera-t-il permanent?

Le prix de revente moyen des condos et des maisons dans la région de Toronto était de 863 910 $ en mai, en hausse par rapport à la même période l'an dernier, mais en deçà du prix moyen payé par les acheteurs en avril.

Il reste à voir si ce ralentissement du marché immobilier torontois va se poursuivre.

« Il y a peu de doute que les mesures gouvernementales [annoncées en avril incluant une taxe sur les acheteurs étrangers] pour freiner le marché ont eu un impact, alors que les acheteurs étrangers se retirent et que les acheteurs canadiens attendent de voir ce qui va se passer », conclut une analyse de BMO Marché des capitaux.

La Chambre immobilière de Toronto (TREB) pense, au contraire, qu'il est trop tôt pour le savoir.

  • Le mois de mai a vu le prix des logements augmenter de 14,9 % par rapport à mai 2016.
  • En revanche, le prix de revente moyen des propriétés en mai était en baisse de 6,6 % par rapport à avril.

M. Tal voit des similarités avec la situation dans laquelle se trouvait Vancouver en 2016, alors que le marché s'essoufflait après une forte année 2015, la taxe sur les investisseurs étrangers ayant accéléré le processus, selon lui.

Pour sa part, Christopher Alexander, directeur régional pour ReMax Ontario-Atlantic Canada, ne pense pas qu'on pourra mesurer les effets réels des mesures gouvernementales avant la mi-juillet.

Une augmentation de l’inventaire

Dans ses chiffres, TREB a remarqué en mai une augmentation de 42,9 % du nombre de propriétés mises en vente par rapport à l’an dernier. Mai 2016 représentait le plus faible inventaire depuis que ces statistiques sont compilées, indique TREB. Selon le président du Toronto Real Estate Board, Larry Cerqua, cette augmentation de l’inventaire est la bienvenue, mais l’inventaire total reste très bas.

« À la fin du mois de mai, nous avions moins de deux mois d'inventaire. C'est pourquoi nous avons continué à voir des taux annuels très élevés de croissance des prix », a déclaré M. Cerqua dans un communiqué.

Dans ce même communiqué, le directeur de l’analyse du marché du TREB, Jason Mercer, explique que les effets des mesures gouvernementales annoncées dernièrement ne sont pas encore clairs. Cependant il affirme que l’augmentation de l’inventaire est probablement liée à ces mesures.

« L'augmentation du total des logements à vendre suggère que les propriétaires commencent à réagir à la forte croissance des prix que nous avons vécue depuis un an en mettant leur maison à vendre pour profiter de ces gains en capital potentiels », a expliqué M. Mercer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine