Retour

Le respect envers les femmes sera enseigné aux joueurs de la OHL

La Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) lance un programme pour enseigner aux jeunes joueurs le respect envers les femmes. La décision survient à la suite du verdict de culpabilité de Ben Johnson, l'ancien joueur des Spitfires de Windsor pour agression sexuelle envers une adolescente.

Un texte de Natasha MacDonald-Dupuis

Un projet pilote débutera en septembre au sein de deux équipes en partenariat avec des centres pour les victimes d'agression sexuelle. Le programme sera étendu au reste de la ligue à partir du  mois de novembre.

La OHL n'a pas encore rendu publiques les grandes lignes du programme, mais selon Carol Branget, conseillère au Centre pour les victimes d'agression sexuelle du comté d'Essex, il sera axé sur l'enseignement du consentement.

Une image ternie

L'ancien joueur de la OHL Ben Johnson a perdu son contrat dans la ligue nationale, jeudi, après avoir été reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement une adolescente de 16 ans dans un bar en 2013.

Dans les dernières années, plusieurs joueurs de la ligue ont été accusés d'agression sexuelle. Mardi, l'ancien gardien de but des Knights de London Michael Giugovaz a lui aussi été accusé d'avoir agressé une adolescente dans un bar, cette fois à Peterborough.

Un pas en avant

Bien qu'elle applaudisse l'initiative, la professeure d'études féministes et de genre à l'Université de Windsor Charlene Senn espère que les entraîneurs la prendront au sérieux.

« Bien que les dirigeants de la ligue aient de bonnes intentions, si les entraîneurs n'encouragent pas l'initiative et ne montrent pas à leurs joueurs que c'est important, le programme ne fonctionnera pas », estime-t-elle.

Elle espère que le verdict de culpabilité de Ben Johnson, un jugement très rare, selon elle, lancera un message aux autres jeunes joueurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine