Retour

Le revêtement impliqué dans l'incendie de la tour Grenfell ne sera plus vendu

L'entreprise Arconic, qui produit le revêtement qui recouvrait la tour Grenfell de Londres, a annoncé lundi qu'elle en suspendait la vente partout dans le monde.

La tour s'est embrasée comme une torche dans la nuit du 13 au 14 juin, et 79 personnes ont trouvé la mort dans l'incendie.

La décision de la compagnie américaine concerne les bâtiments ayant une hauteur supérieure à 12 mètres.

« Arconic va arrêter la vente du Reynobond PE pour usage dans les immeubles en hauteur. Nous pensons que c'est la bonne décision à cause de la disparité des réglementations à travers le monde et des questions soulevées par la tragédie de la tour Grenfell », a déclaré un porte-parole de l'entreprise.

Les panneaux d'isolation extérieure de la tour Grenfell sont soupçonnés d'être responsables de la virulence de l'incendie. Ces panneaux sont composés de plaques de composite d'aluminium et de polyéthylène.

Pas pour les bâtiments de plus de 10 m

Selon une brochure publiée par Arconic, le Reynobond PE devait seulement être utilisé dans les bâtiments de 10 mètres et moins.

Cependant, selon des courriels obtenus par Reuters, la compagnie savait que le matériau allait être utilisé comme revêtement pour la tour Grenfell, qui mesure plus de 60 mètres. Les courriels montrent en effet qu’Arconic avait eu des discussions à propos du revêtement du bâtiment avec un distributeur en 2014.

Répondant aux critiques à ce sujet, Arconic a déclaré dans un communiqué qu'elle savait que les plaques seraient utilisées pour la tour Grenfell, mais que son rôle n'était pas de décider si cela était ou non conforme aux réglementations locales de construction.

Plus d'articles

Commentaires