Retour

Le robot Philae plongé dans le silence depuis 10 jours

Le robot Philae, posé sur la comète Tchouri, reste silencieux depuis le 9 juillet et les efforts déployés par les scientifiques européens pour rétablir le contact sont pour l'heure restés vains, annonce lundi l'Agence spatiale européenne (ESA).

Les responsables de la mission craignent que le robot ne se soit déplacé ne serait-ce que légèrement, par exemple sous l'effet d'une émission de gaz, et que ses panneaux solaires soient désormais obstrués.

En novembre dernier, Philae avait atterri dans une zone peu ensoleillée, ce qui l'empêchait de puiser l'énergie nécessaire pour recharger sa batterie alimentée par des panneaux solaires.

Le robot européen - le premier à se poser sur une comète - s'est réveillé au mois de juin, alors que la comète approchait du soleil.

« La façon dont le soleil arrive sur ces panneaux a changé entre juin et juillet, il semble que ce phénomène ne s'explique ni par les saisons, si par la position de la comète elle-même », a expliqué dans un communiqué Stephan Ulamec, de l'agence spatiale allemande DLR.

Les communications entre le robot et la sonde Rosetta, qui continue de survoler la comète, sont par ailleurs rendues difficiles par la poussière qui s'échappe de Tchouri à l'approche du soleil. Dans ces conditions, Rosetta doit conserver une distance raisonnable avec la comète.

Les expériences de cette mission entamée il y a une décennie doivent aider les scientifiques à comprendre comment la Terre et les autres planètes se sont formées, les comètes étant les restes de la création du système solaire il y a 4,6 milliards d'années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine