Retour

Le roi de la rumba congolaise Papa Wemba n'est plus

Celui que le monde surnommait le roi de la rumba, le Congolais Papa Wemba, est mort dans la nuit de samedi à dimanche, 20 minutes après avoir chanté sur scène trois morceaux de son riche répertoire.

Le chanteur de 67 ans s'est effondré sur la scène du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA), à Abidjan. Papa Wemba, 47 ans de carrière musicale derrière lui, était invité au FEMUA aux côtés du fils d'Ali Farka Touré, le guitariste virtuose malien Vieux Farka Touré.

Il s'agissait de la première grande fête culturelle à survenir en Côte d'Ivoire après l'attentat terroriste de Grand-Bassam, qui a fait 19 morts.

Selon des sources proches du festival, le « père » de la rumba congolaise, de son vrai nom Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, a connu des ennuis de santé au cours des récentes années. Les raisons de sa mort demeurent toutefois inconnues pour l'instant.

Toujours tiré à quatre épingles, Papa Wemba était également reconnu comme l'un des initiateurs du mouvement SAPE, la Société des ambianceurs et des personnes élégantes (SAPE). Né au Zaïre durant les années 1970, ce mouvement se caractérise par les plus grandes audaces vestimentaires.

Le ministre congolais de la Culture, Baudouin Banza Mukalay, a qualifié la mort de l'artiste comme étant « une grande perte pour le pays et toute l'Afrique ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine