Retour

Le Rouge et Or défendra son titre de la Coupe Vanier

Le Rouge et Or de l'Université Laval se plaît à affronter les Dinos de l'Université de Calgary. Les représentants québécois à la Coupe Mitchell ont poursuivi leur domination contre leurs rivaux de l'Ouest canadien, samedi, enregistrant une sixième victoire en six duels.

Les tenants du titre canadien participeront à une deuxième finale de la Coupe Vanier d’affilée la semaine prochaine, la 11e de leur riche histoire, grâce à un triomphe de 35-23 au stade McMahon, domicile des Stampeders de Calgary.

Ils croiseront le fer avec les Mustangs de l’Université Western, champions sans équivoque de la Coupe Uteck, disputée en début d’après-midi.

Le Rouge et Or et les Dinos, finalistes de la dernière Coupe Vanier, se sont donné rendez-vous cette année en demi-finales nationales. Le résultat est demeuré identique 12 mois plus tard, au même titre que les efforts déployés pour remporter la victoire.

Hugo Richard a été rudement frappé comme peu souvent cette saison. Il a d’ailleurs été victime de cinq sacs, dont deux ont été réalisés par le joueur de ligne Cory Robinson, et deux ballons échappés, tous récupérés par l’adversaire.

Malgré tout, le vétéran quart-arrière a bouclé la confrontation avec des gains aériens de 258 verges et 2 passes de touché. Vingt-et-une de ses 32 passes (65,6 %) ont abouti dans les mains de ses coéquipiers.

Lent départ des Lavallois

L’attaque du Rouge et Or a tardé avant de se mettre en marche. Le redoutable front défensif des Dinos a muselé la puissante machine rouge durant une vingtaine de minutes.

Il a notamment stoppé le meneur offensif des vainqueurs de la Coupe Dunsmore à deux reprises à la ligne d’une verge à mi-chemin du deuxième quart, obligeant l’instructeur Glen Constantin à employer son botteur de précision David Côté.

« C'est sûr qu'on a as nécessairement joué de la façon qu'on voulait [...] mais on est très heureux d'être parvenu à gagner ce match-là, mais on est un peu déçu de notre performance, on peut faire mieux », a indiqué le quart du Rouge et Or après la rencontre.

Cette poignée de points laissés sur le terrain n’a en aucun cas consumé la confiance des Lavallois. Dès leur retour sur la surface de jeu, Richard et son receveur Jonathan Breton-Robert ont uni leurs efforts sur 54 verges pour ramener les deux équipes à la case départ 10-10.

La défense des Dinos est revenue à la charge quelques instants avant la pause. Nick Statz a forcé Richard à échapper le ballon, récupéré par son équipier Jakub Jakoubek. Le revirement a mis la table pour le touché au sol du porteur de ballon Jeshrun Antwi.

« On regarde un match à la fois, donc on ne pensait pas encore à la Coupe Vanier. On doit corriger nos erreurs, parce que Western dispose d’une très bonne équipe de football. On se donne quelques heures de repos, et on recommence demain », a ajouté le pilote des Rouges.

L’indiscipline des locaux leur a coûté cher au début de la seconde demie. Laval a profité de 40 verges de pénalité sur la même série offensive pour s’approcher de la terre promise. Le centre-arrière Simon Gingras-Gagnon a saisi l’occasion, et le ballon, pour offrir les commandes au Rouge et Or pour la première fois de la rencontre.

Les hommes de Constantin ont conservé les commandes jusqu’au coup de sifflet final, non sans avoir eu quelques sueurs froides.

Entretemps, le demi de sûreté Gabriel Ouellet a accru la priorité du Rouge et Or. L’auteur de quatre interceptions face aux Carabins de l’Université de Montréal cette saison a mis le grappin sur un ballon perdu au cours d'un retour de botté de dégagement et s’est arrêté lorsqu’il avait les deux pieds à l’intérieur du territoire payant.

Le demi offensif Vincent Alarie-Tardif lui a emboîté le pas dans la dernière minute du quart ultime. Il a accumulé 76 verges en 15 courses. Sa réussite a été rendue possible après le sac et l’échappé provoqué par l’ailier vedette Mathieu Betts.

Le visage de la défense lavalloise, nommé joueur par excellence de la Coupe Dunsmore, a également réussi sept plaqués.

Les Mustangs sans pitié

Plus tôt dans l’après-midi, les Mustangs de l'Université Western ont été la première formation à décrocher un laissez-passer pour la Coupe Vanier. Les champions des Sports universitaires de l'Ontario (OUA) ont terrassé les Axemen de l'Université Acadia 81-3 à la Coupe Uteck.

L'équipe ontarienne a ainsi préservé sa fiche immaculée après 11 matchs en 2017.

Pas moins de 57 points ont été inscrits au tableau indicateur durant la première mi-temps. Les Mustangs ont atteint la zone payante au cours de leurs huit premières séquences offensives. Ils ont levé le pied au retour de la pause, mais ont tout de même ajouté 24 points à leur fiche.

Les 81 points amassés constituent une nouvelle marque de la Coupe Uteck. Plusieurs joueurs de Western ont évidemment enregistré d'impressionnantes feuilles de route à la suite de ce massacre.

Chris Merchant est du nombre. Le quart a complété 10 de ses 11 relais pour des gains de 200 verges et 2 touchés. Deux de ses 6 courses ont pris fin dans la zone des buts.

Les demis à l'attaque Cedric Joseph et Yannick Harou ont quant à eux marqué trois et deux majeurs. Le premier a franchi 100 verges en 13 portées et le second 98 verges en 15 courses.

Trey Humes a aussi mis l'épaule à la roue dans cette rencontre cauchemardesque pour les représentants des Maritimes. Le porteur de ballon a parcouru 172 verges et obtenu l'un des 8 majeurs par la voie terrestre des Mustangs.

Les détenteurs de six titres nationaux, une statistique qui leur confère le 2e rang dans l'histoire du football universitaire canadien, derrière le Rouge et Or et ses neuf triomphes, n'avaient pas accédé à la Coupe Vanier depuis 2008.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine