Retour

Le RTM s'attaque aux problèmes de retards sur la ligne Deux-Montagnes

Un train supplémentaire de 10 voitures à deux étages sera déployé temporairement à partir de lundi matin sur la ligne Montréal - Deux-Montagnes pour permettre l'entretien de ses wagons, mis à rude épreuve par les grands froids.

Le matériel roulant utilisé sur cette ligne est plus âgé et sensible aux grandes variations de température. Le Réseau de transport métropolitain (RTM) doit procéder à des réparations et à des améliorations afin d'augmenter sa fiabilité. L’ajout d’un train permettra d'effectuer les interventions nécessaires.

Ce train effectuera trois allers-retours par jour entre Montréal et Deux-Montagnes, soit la ligne la plus achalandée du réseau de train de banlieue.

Le début d’année a été plutôt éprouvant en matière de ponctualité pour le RTM qui a connu de nombreux retards et suscité le mécontentement de ses usagers.

La semaine dernière, le froid mordant a occasionné des ennuis mécaniques et des retards sur les lignes de Deux-Montagnes, de Saint-Jérôme et de Candiac.

Le directeur général des opérations du RTM, Stéphane Lapierre, attribuait alors les ennuis auxquels le réseau a été confronté aux « conditions météorologiques extrêmes » de l'hiver en cours.

Il expliquait que « plusieurs aiguillages, même s’ils sont chauffés automatiquement, ont gelé en raison des forts vents qui repoussaient constamment la neige sur les rails et les aiguillages. Aussi, continuait-il, bien que les aiguillages aient été déneigés régulièrement, les équipes de train devaient tout de même les manipuler manuellement, une manœuvre qui peut prendre jusqu’à 20 minutes ».

Le RTM a en conséquence engagé des entreprises de déneigement ferroviaire supplémentaires afin qu’elles puissent prêter main-forte aux équipes déjà déployées sur la ligne Deux-Montagnes et celles du CN et du CP et a ajouté des inspecteurs à des endroits clés du réseau pour aider les usagers et faciliter les opérations.

Plus d'articles