Retour

Le stade olympique de Tokyo prend forme à deux ans des Jeux

Les travaux avancent au chantier du stade olympique de Tokyo. Il reste encore 60 % à faire, à deux ans de la présentation des Jeux de 2020, a annoncé mercredi le Conseil des sports du Japon.

Selon l'entreprise JSC, qui dirige le chantier en plein coeur de la capitale, l'échéancier, qui prévoit la fin des travaux en novembre 2019, est respecté.

La construction du stade, qui accueillera la cérémonie d'ouverture le 24 juillet 2020, a démarré avec un an de retard, après que le premier projet de stade eut été mis aux poubelles, car jugé trop cher et non esthétique.

Le gouvernement japonais a accepté le nouveau projet évalué à 1,5 milliard de dollars américains. Le stade est réalisé conjointement par Taisei Corporation, Azusa Sekkei Company et le bureau d'architectes de Kengo Kuma.

L'entreprise JSC a précisé que 2000 travailleurs s'affairaient quotidiennement au chantier, et que ce chiffre passerait à 3000.

Le grand défi reste la construction du toit, qui protègera les spectateurs assis dans les gradins.

« Il nous reste 9 mois de travail sur les 15 prévus pour installer le toit, qui est divisé en quatre morceaux, et nous ne pouvons nous permettre la moindre erreur de calcul », a expliqué le représentant de JSC, Tadashi Mochizuki.

Le toit est fait de lattes de bois qui rappellent le style traditionnel des temples et pagodes japonais.

Il doit se fondre dans le paysage environnant. Il a été conçu et est construit de façon à tempérer la température dans les gradins.

Le comité d'organisation des Jeux de Tokyo précise par ailleurs qu'il reste au bas mot 60 % à faire sur les chantiers des installations neuves, comme le village des athlètes, le centre aquatique et le bassin olympique dans la baie de Tokyo.

Seul le complexe de badminton et d'escrime, le Musashino Forest Sports Plaza, est prêt.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards