Retour

Le système radio des policiers et pompiers de Montréal encore en panne

Les policiers et pompiers de Montréal sont de plus en plus préoccupés par les pannes de leur système de communications d'urgence : une deuxième panne en moins d'une semaine a perturbé les communications durant environ deux heures, lundi après-midi.

La Ville de Montréal a dépensé plus de 70 millions de dollars depuis 2012 pour SERAM, un nouveau système de radiocommunication de l'entreprise Cassadian Communications, maintenant appelée Airbus DS Communications. Mais les problèmes se multiplient depuis le déploiement du nouveau système, l'an dernier.

La Fraternité des policiers et policières de Montréal vient d'ailleurs de déposer une plainte à la Commission des normes, de l'équité et de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). L'Association des pompiers de Montréal envisage de faire de même. Le président du syndicat, Ronald Martin, se dit extrêmement préoccupé.

« La semaine dernière, quand il y a eu une panne, les pompiers se sont servis de leur téléphone cellulaire personnel pour appeler le centre de communications et donner de l'information », déplore-t-il.

En cas de panne du système de télécommunications, policiers et pompiers ont des procédures à suivre pour s'assurer de continuer à protéger la population. Le personnel peut être joint par téléphone cellulaire et les policiers qui patrouillent en solo sont jumelés à d'autres agents.

« Il est évident que si le système plante encore, il y a une procédure en place, convient M. Martin. Mais s'il y a une alarme multiple [...], est-ce que ça va fonctionner? C'est la question qu'on veut poser, et là-dessus, on est préoccupés. »

Inquiétudes à l'Hôtel de Ville

En 2012, la Ville de Montréal disait ne pas avoir d'inquiétudes sur la performance du nouveau système de radiocommunications. Elle se dit maintenant préoccupée par la récurrence des pannes, mais assure que la sécurité des citoyens n'a jamais été menacée.

« La complexité du système et des interventions à réaliser dans le but de l'améliorer est une réalité avec laquelle nous devons composer, a expliqué par courriel Valérie De Gagné, porte-parole de l'administration Coderre. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires auprès de notre fournisseur afin que ce type de situation ne se reproduise plus. »

« La panne [d'aujourd'hui] est survenue lors de travaux effectués sur le réseau par le fournisseur. Ces travaux avaient pour but de renforcer sa stabilité », a expliqué Mme Gagné.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine et François Cormier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine