Retour

Le taux de chômage à son plus bas depuis plus de 30 ans à Montréal

À 7,3 %, le taux de chômage sur l'île de Montréal n'a jamais été aussi faible depuis 30 ans.

Une texte de Benoît Chapdelaine

Il est deux fois plus faible qu'en 1992 et 1993, quand il oscillait autour de 15 %. Les dernières données de Statistique Canada publiées vendredi indiquent un taux de 7,3 % pour décembre 2016, contre 10,3 % en décembre 2015 (voir le graphique ci-dessous).

Statistique Canada découpe la région métropolitaine de recensement de Montréal en différentes zones, qui incluent l’île de Montréal, découpage qui ne permet pas de comparer les données pour l'île de Montréal avant et après 1987.

Il est néanmoins possible de conclure clairement que le taux de chômage, soit la proportion de personnes à la recherche d'un emploi à Montréal, est à son plus bas depuis au moins 1987.

Depuis un an, le nombre de Montréalais qui occupent un emploi a augmenté de 70 000 et le nombre de chômeurs a diminué de 29 000, selon l'agence fédérale, pour s'établir à 82 000. Il s’agit d’une statistique qui n’a pas été vue depuis au moins 15 ans.

Lorsqu’on voit le taux d'emploi qui augmente, le taux de chômage qui diminue et qu’on [observe] aussi le taux d'activité, [soit] la proportion de population active, qui augmente en même temps, ça semble être des nouvelles positives pour la région économique de Montréal.

Emmanuelle Boudreau, économiste principale de Statistique Canada

Dans l'ensemble de la région métropolitaine, qui, selon le découpage, regroupe Montréal, Laval, la Montérégie, une partie de Lanaudière et des Laurentides, le taux de chômage a atteint l'automne dernier son niveau le plus bas depuis janvier 2008 (voir graphique ci-dessous).

« On observe une nette tendance à la baisse », précise Emmanuelle Boudreau. « Si on regarde par rapport à décembre 2015 par exemple, le taux de chômage pour la région [métropolitaine] de Montréal était de 8,8 %. En décembre 2016 on est à 6,8 %. La baisse s'est produite tout au long de la période. Depuis octobre, c'est un peu plus stable. Le taux de chômage était à 6,7 en octobre, 6,5 en novembre et maintenant à 6,8. »

Montérégie en baisse, Laval en hausse

Le taux de chômage en Montérégie est encore plus faible qu'à Montréal. Il est tombé en novembre sous la barre des 5 % pour la première fois depuis aussi au moins 30 ans. Par contre, le taux de chômage à Laval était de 9,3 % en décembre, en légère hausse par rapport à décembre 2015. Il était de 4 % à l'automne 2007.

Note sur les graphiques : Comme certains facteurs influencent différemment le chômage d'un mois à l'autre, Statistique Canada recommande de comparer le même mois d'une année à l'autre, (décembre dans les deux graphiques ci-dessus) plutôt que de faire des comparaisons d'un mois à l'autre (par exemple de comparer septembre, octobre et novembre entre eux).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine