Retour

Le Tricolore bat les Panthers et est champion de la Division atlantique

Le Canadien de Montréal a battu les Panthers en Floride 4-1, lundi, et s'est du même coup assuré de remporter la Division atlantique.

Artturi Lehkonen a été la grande vedette de la soirée avec une performance de deux buts, ses 15e et 16e, et une aide.

Le jeune finlandais a d'abord brisé l'égalité de 1-1 en début de troisième période avant d'ajouter un but avec un peu plus de trois minutes à écouler au temps réglementaire.

Lehkonen avait récolté une mention d'aide sur le premier but du match, celui d'Andrew Shaw, son 12e, au premier vingt.

L'entraîneur-chef du CH s'est montré élogieux à son endroit.

« Je continue de dire qu'il est un joueur beaucoup plus avancé que son âge, côté maturité et même comme joueur de hockey. Il possède vraiment un bon sens du jeu. Il voit bien le jeu, des deux côtés, avec et sans la rondelle. C'est un joueur assez unique. On ne voit pas souvent des joueurs de cet âge avec un tel sens du hockey. Il joue comme un joueur d'expérience, comme un vétéran. »

Alexander Radulov a scellé l'issue du match dans un filet désert avec 86 secondes au cadran.

Dans la défaite, Jonathan Marchessault, en deuxième, a marqué son 30e but de la saison contre le jeune gardien Charlie Lindgren, qui a signé une deuxième victoire dans la LNH en deux rencontres.

Lindgren a bloqué 31 rondelles pendant que le Tricolore dirigeait 30 tirs vers Reto Berra.

« Il a été très bon, surtout en deuxième quand nous n'avons pas été très bons. Il s'est bien défendu et il nous a donné une chance de gagner ce soir. Je suis content que les gars aient pris charge en troisième et lui ont donné une victoire. »

Shea Weber sur la touche

Le Bleu-blanc-rouge l'a emporté non seulement sans compter sur Carey Price, qui agissait à titre de réserviste, mais il a aussi dû se débrouiller sans Shea Weber ni Jordie Benn.

Weber, qui souffre d'une blessure au bas du corps non divulguée, a raté l'entraînement matinal des siens et sera également absent face aux Sabres de Buffalo mercredi.

Par mesure préventive, il est rentré à Montréal, où il rencontrera les médecins de l'équipe.

Le défenseur de 31 ans a inscrit 42 points, dont 17 buts, en 78 matchs cette saison.

Le gain du CH lui donne 101 points, comparativement à 93 pour les Maple Leafs de Toronto qui ont encore quatre matchs à jouer.

Toutefois, le Canadien compte 43 victoires en temps réglementaire et en prolongation, le premier critère servant à briser une égalité entre deux équipes.

Or, les Maple Leafs ne peuvent pas en récolter plus que 42.

Claude Julien pourrait retrouver Alain Vigneault sur son chemin

En terminant 1er de la Division atlantique, le Tricolore affrontera la meilleure des deux équipes repêchées.

Tout indique que ce sera les Rangers de New York, mais il existe toutefois une très, très mince possibilité que les Rangers doublent les Blue Jackets de Columbus au 3e rang de la Division métropolitaine.

Pour y arriver, ils devront d'abord gagner leurs trois derniers matchs et espérer quatre défaites des Blue Jackets en temps réglementaire.

Si ce scénario se réalise, les Rangers devront encore présenter un différentiel buts pour/buts contre de +21 par rapport aux Blue Jackets d'ici la fin du calendrier pour se classer 3e et refouler les Blue Jackets à titre de premier club repêché.

Du coup, si le rendez-vous Canadien-Rangers se confirme, les amateurs de hockey verraient un deuxième duel en un peu moins de six ans entre deux anciens des Olympiques de Hull, soit Claude Julien et Alain Vigneault.

Les deux hommes avaient livré bataille en finale de la Coupe Stanley, en 2011, alors que Julien dirigeait les Bruins de Boston et Vigneault, les Canucks de Vancouver.

Les Bruins avaient gagné en sept matchs.

Plus d'articles

Commentaires