Après quatre tentatives infructueuses, Leonardo DiCaprio a remporté dimanche le premier Oscar de sa carrière pour son rôle dans The Revenant.

L'acteur de 41 ans avait obtenu des nominations dans cette catégorie en 2005 pour The Aviator, en 2007 pour Blood Diamond et en 2014 pour The Wolf of Wall Street, en plus d'être cité en 2013 pour un second rôle dans What's Eating Gilbert Grape. Dans son discours de remerciement, il a une fois de plus appelé les gouvernements et le public à agir pour freiner les effets des changements climatiques.

Écoutez un résumé de la soirée et le discours de Léonardo DiCaprio

Le réalisateur de The Revenant, le Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu, a également été récompensé lors de cette 88e cérémonie des Oscars, qui se tenait à Los Angeles. Il a remporté pour une deuxième année consécutive l'Oscar du meilleur réalisateur, après Birdman en 2015.

Le film, qui partait favori avec 12 mentions, a également obtenu la statuette de la meilleure direction de la photographie. Il s'agit d'ailleurs d'une troisième statuette dorée en trois ans pour Emmanuel Lubezki, après Birdman en 2015 et Gravity en 2014. Lubezki a notamment été préféré à Roger Deakins (Sicario), fidèle collaborateur du réalisateur québécois Denis Villeneuve.

Le prix le plus prestigieux a toutefois échappé à The Revenant. L'Oscar du meilleur film est en effet allé à Spotlight, qui raconte le travail d'enquête de quatre journalistes du quotidien The Boston Globe, qui ont révélé en 2003 le scandale des abus sexuels dans le diocèse de Boston. Le long métrage a aussi obtenu le prix du meilleur scénario original.

Avec les coproductions Room et Brooklyn, le cinéma canadien était fort bien représenté cette année à la cérémonie des Oscars. L'actrice Brie Larson, qui tient le rôle principal dans Room, aux côtés du jeune Canadien Jacob Tremblay, a été sacrée meilleure actrice, devant entre autres Cate Blanchett (Carol) et Jennifer Lawrence (Joy).

Six Oscars pour Mad Max : Fury Road

Le film Mad Max : Fury Road, de George Miller, a de son côté monopolisé les catégories techniques en remportant pas moins de six statuettes, un sommet cette année.

Le long métrage, qui met en vedette Tom Hardy et Charlize Theron, a été récompensé des Oscars du meilleur montage, du meilleur montage sonore, du meilleur mixage sonore, des meilleurs costumes, des meilleurs décors et des meilleurs maquillages et coiffures.

L'actrice suédoise Alicia Vikander, que l'on verra plus tard cette année dans le nouveau film de la série des Bourne, a remporté un premier Oscar en carrière, celui de la meilleure actrice de soutien pour sa performance dans The Danish Girl. La Canadienne Rachel McAdams (Spotlight) faisait notamment partie des nommées dans cette catégorie. L'acteur britannique Mark Rylance a également obtenu un premier Oscar (meilleur acteur de soutien) pour sa performance dans Bridge of Spies.

Sans grande surprise, le film hongrois Saul Fia (Le fils de Saul), de Laszlo Nemes, a été sacré meilleur film étranger. Le cinéma hongrois n'avait pas été célébré dans cette catégorie depuis 1981, avec le long métrage Mephisto.

#OscarsSoWhite

Les derniers mois ont été mouvementés à l'Académie des arts et des sciences du cinéma. L'absence d'acteurs et d'actrices noirs dans les catégories d'interprétation, pour une deuxième année, a mis l'organisation dans l'eau chaude. L'animateur Chris Rock en a fait son thème principal lors de son discours d'ouverture.

Le débat racial n'est pas le seul enjeu social à avoir été abordé. Le vice-président américain, Joe Biden, est venu parler des agressions sexuelles et a présenté Lady Gaga, qui a interprété la chanson thème du documentaire The Hunting Ground, qui porte sur des victimes d'agressions sexuelles sur les campus. 

Joe Biden a exhorté les spectateurs des Oscars à dénoncer les abus sexuels sur les campus. « Nous pouvons et nous devons changer la culture afin qu'aucune femme ou homme abusé se demande: "Qu'est-ce j'ai fait?" Ils n'ont rien fait de mal! », a-t-il déclaré.

Sur le tapis rouge :

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité