Retour

Les 10 séismes les plus meurtriers des 10 dernières années

Le violent tremblement de terre qui a frappé l'Équateur en fin de semaine a fait au moins 350 morts, selon le dernier bilan officiel. Bien qu'il s'agisse du plus puissant séisme à avoir frappé le pays depuis longtemps, d'autres pays ont connu des tremblements de terre encore plus dévastateurs dans la dernière décennie.

Népal, 25 avril 2015 : 8000 morts

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé ce pays de près de 28 millions d'habitants. Plus de 8000 personnes sont mortes et 600 000 demeures ont été détruites ou endommagées. Il s'agit de la catastrophe la plus meurtrière dans la région depuis le séisme de 1934, qui avait fait 8500 morts.

Le tremblement de terre a également déclenché une avalanche sur l'Everest qui a entraîné la mort de 14 personnes. À cette époque de l'année, le Népal est très fréquenté par les touristes, attirés par les sommets de l'Himalaya et la marche en montagne. Selon le ministère canadien des Affaires étrangères, au moins 388 Canadiens s'y trouvaient lors de la catastrophe. NOTRE DOSSIER »

Chine, 3 août 2014 : 600 morts

Ce tremblement de terre de magnitude 6,1 a frappé une région montagneuse de la province du Yunnan; 80 000 maisons se sont effondrées, notamment à Longtoushan, une agglomération de 50 000 habitants située au coeur de l'épicentre.

Turquie, 23 octobre 2011 : 600 morts

La secousse de magnitude 7,2 a aussi fait 4150 blessés dans la province de Van, dans l'est du pays.

Japon, 11 mars 2011 : 19 000 morts

Un séisme de magnitude 9, suivi d'un tsunami, a dévasté la région de Tohoku et provoqué un grave accident nucléaire à la centrale de Fukushima. Notre correspondant en Asie, Yvan Côté, s'est rendu sur place le mois dernier, cinq ans après la tragédie.

Chine, 14 avril 2010 : 3000 morts

Le séisme de magnitude 6,9 est survenu dans la province du Qinghai, un secteur peu peuplé du plateau tibétain. Cette région est régulièrement frappée par des tremblements de terre.

Chili, 27 février 2010 : 520 morts

La majorité des édifices de Concepcion, la deuxième ville du pays, se sont effondrés à la suite de ce tremblement de terre de magnitude 8,2. Un deuil national de trois jours a été décrété. Le bilan, d'abord établi à 800 morts, a été revu à la baisse peu de temps après.

Haïti, 12 janvier 2010 : 230 000 morts

On a beaucoup parlé de cette catastrophe, qui a fait un million de personnes déplacées. Le séisme de magnitude 7 a notamment détruit une partie de Port-au-Prince, la capitale. Avec des dizaines de milliers de personnes qui vivent toujours dans les camps de réfugiés, la reconstruction traîne en longueur dans le pays le plus pauvre du continent américain. NOTRE DOSSIER »

Indonésie, 30 septembre 2009 : 1100 morts

Au moins quatre villages de l'île de Sumatra ont été rayés de la carte par des coulées de boue déclenchées par le séisme de magnitude 7,6. Pas moins de 650 personnes ont alors été englouties, dont 400 qui assistaient à un mariage. La grande ville portuaire de Padang a aussi été particulièrement éprouvée.

Chine, 12 mai 2008 : 87 000 morts

La province du Sichuan (sud-ouest du pays) a été violemment touchée par ce séisme de magnitude 8, le plus meurtrier en Chine depuis 32 ans. Plusieurs écoles et hôpitaux se sont effondrés, ce qui a soulevé la colère d'une partie de la population, mais Pékin a rejeté du revers de la main toutes les demandes d'enquête qui lui ont été soumises. Deux usines de produits chimiques se sont également effondrées à Shifang, ensevelissant des centaines d'employés.

Pérou, 15 août 2007 : 900 morts

Ce jour-là, le sud du pays et sa capitale, Lima, ont été fortement secoués par un séisme de magnitude 7,7 qui a fait 32 000 sinistrés en plein hiver dans l'hémisphère sud. Des épisodes de pillage ont suivi la catastrophe, si bien que le président de l'époque, Alan Garcia, a menacé de décréter un couvre-feu et a déployé des militaires sur le terrain pour ramener l'ordre.

Parmi les séismes les plus dévastateurs survenus il y a plus de 10 ans, mentionnons entre autres celui qui a provoqué un tsunami dans l'océan Indien le 26 décembre 2004, faisant plus de 220 000 victimes en Indonésie, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Birmanie, en Inde et dans les Maldives.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine