Des milliers de fidèles se préparent à accueillir le pape François lors de sa visite à Cuba et aux États-Unis à la mi-septembre. Depuis le début de son pontificat en mars 2013, le pape François s'est déplacé à neuf reprises hors de l'Italie. Retour sur ces voyages, en photos, et sur ses prochaines destinations.

1. RIO DE JANEIRO, du 22 au 29 juillet 2013

Plus de quatre mois après avoir été élu, le pape François assiste aux 26es Journées mondiales de la jeunesse. La messe de clôture de l'événement a rassemblé environ 6 millions de personnes le long de la plage de Copacabana.

Photo : Felipe Dana/PC/AP

2. JORDANIE, PALESTINE et ISRAËL, du 24 au 26 mai 2014

À son arrivée en Jordanie, le pape François a plaidé pour la paix en Syrie, le pays voisin. Il a dit espérer « une solution juste au conflit israélo-palestinien », tout en s'inquiétant du sort des chrétiens d'Orient. Lors de son périple de trois jours, il a entre autres rencontré le roi Abdallah II de Jordanie et sa femme Rania.

Photo : Andrew Medichini/PC/AP

3. CORÉE DU SUD, du 13 au 18 août 2014

À la dernière journée de son périple de cinq jours en Corée du Sud, le pape a lancé un appel à la paix et à la réconciliation dans la péninsule coréenne divisée. Il a aussi profité de son passage dans le pays pour béatifier 124 martyrs coréens qui ont été tués pour avoir refusé d'abjurer leur foi chrétienne aux XVIIIe et XIXe siècles et pour dénoncer, lors d'une grand-messe en plein air à Séoul, le fossé croissant entre les riches et ceux qui n'ont rien, appelant ceux qui vivent dans des milieux aisés à écouter « le cri du pauvre ».

Photo : Gregorio Borgia/PC/AP

4. ALBANIE, le 21 septembre 2014

Lors d'un discours devant des dirigeants à Tirana, la capitale de ce pays des Balkans, le souverain pontife a présenté l'Albanie, dirigée par une coalition entre musulmans, catholiques et orthodoxes, comme un modèle. Il a par ailleurs dénoncé l'utilisation de Dieu comme « bouclier » par des fondamentalistes.

Photo : Petros Giannakouris/PC/AP

5. STRASBOURG, le 25 novembre 2014

Le pape a passé une journée au Parlement européen et au Conseil de l'Europe. Dans l'avion qui le ramenait au Vatican, il a déclaré qu'il était « pratiquement impossible » de dialoguer avec le groupe armé État islamique, tout en ajoutant qu'il ne fallait pas fermer la porte. « Je ne dis jamais que tout est perdu, jamais », a-t-il dit aux journalistes qui l'accompagnaient.

Photo : Andrew Medichini/PC/AP

6. TURQUIE, du 28 au 30 novembre 2014

De passage en Turquie, le pape François a appelé à la lutte contre « toutes les formes de fondamentalisme ». Il a mentionné que le combat contre la faim et la pauvreté était crucial dans la lutte engagée contre les « persécutions » commises par le groupe armé État islamique.

Photo : Thanassis Stavrakis/PC/AP

7. SRI LANKA et PHILIPPINES, du 12 au 19 janvier 2015

De 6 à 7 millions de personnes ont bravé la pluie pour assister à la messe du souverain pontife à Manille, à la fin de son voyage en Asie. Il a notamment plaidé pour la lutte contre la pauvreté et le soutien aux enfants démunis.

Photo : Thanassis Stavrakis/PC/AP

8. BOSNIE-HERZÉGOVINE, le 6 juin 2015

Le pape François a effectué une courte visite à Sarajevo pour y soutenir les catholiques et le dialogue interreligieux dans ce pays à majorité musulmane. Vingt ans après la fin de la guerre, il a condamné les conflits partout dans le monde et exhorté les fidèles à « s'opposer à la barbarie ».

Des tasses à l'effigie du pape François sont en vente dans un magasin de souvenirs de Sarajevo, le 3 juin 2015. Photo : Elvis Barukcic/AFP/Getty Images

9. ÉQUATEUR, BOLIVIE et PARAGUAY, du 5 au 12 juillet 2015

Pour sa première visite apostolique en Amérique du Sud, le pape a choisi trois pays pauvres où il a livré un message d'espérance. Dans des discours à Santa Cruz, en Bolivie, et à Asuncion, au Paraguay, il a dénoncé le système économique actuel et appelé à des changements structurels. « La distribution juste des fruits de la terre et du travail humain ne sont pas simplement de la philanthropie », a-t-il notamment déclaré. « Il s'agit d'un devoir moral. »

Des milliers de fidèles indiens se réunissent à El Alto, en banlieue de La Paz, pour attendre l'arrivée du pape François, au cours de sa première visite en Bolivie, le 8 juillet 2015. Photo : Chris Bouroncle/AFP/Getty Images

D'autres voyages prévus

En septembre, le souverain pontife sera en Amérique du Nord, à Washington, puis à Philadelphie pour participer à la Rencontre mondiale des familles. Il devrait aussi se rendre au siège des Nations unies, à New York. D'ici la fin de 2015, il pourrait également visiter la République centrafricaine et l'Ouganda.

Pour voir la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Son voyage prévu cette année en France pourrait être reporté à l'an prochain. En 2016, au moins trois destinations sont à son programme : un autre voyage en Amérique du Sud avec des arrêts en Argentine, son pays natal, au Chili et en Uruguay, ainsi qu'une présence en Pologne, à Cracovie, lors des Journées mondiales de la jeunesse.

En juillet 2013, le pape François avait laissé savoir qu'il souhaitait retourner au Brésil en 2017 pour le 300e anniversaire de la découverte de la statue de Notre-Dame d'Aparecida.

Plus d'articles

Commentaires